Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.1306 +0.03 % Dernière cotation : 05h14

EUR/USD : Une menace nommée Omicron, un affront nommé Manchin

mardi 21 décembre 2021 à 12h20

(BFM Bourse) - L'Euro, en tant que baromètre fiable de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, restait comprimé face à la menace que constitue le nouveau variant Omicron. Le Dollar pour sa part subissait l'affront politique majeur du refus d'un Sénateur Démocrate de voter le volet social et environnemental du plan de relance Biden. Plan qui constitue la pierre angulaire de l'ensemble du mandat.

Au chapitre sanitaire, si les premières annonces à ce sujet ont été plutôt rassurantes, la contagiosité exceptionnelle de la nouvelle souche du coronavirus contraint tout de même plusieurs pays européens à imposer de nouvelles restrictions, et plombe le moral des opérateurs. "Le confinement annoncé aux Pays-Bas va renforcer les craintes que des mesures similaires soient adoptées dans d'autres pays européens dans les semaines à venir", écrit Lee Hardman, analyste chez Mitsubishi UFJ Financial Group. L'incertitude plane en effet désormais sur ce que pourrait décider d'autres pays européens très touchés par Omicron, parmi lesquels le Royaume-Uni et l'Italie. Le Danemark a également annoncé la semaine dernière de nouvelles restrictions, sous forme de jauge resserrée dans les restaurants et cafés.

"Les périodes de fêtes pourraient accentuer le phénomène et contraindre certains pays à annoncer des restrictions dures après les fêtes de fin d'année", prévient l'analyste Vincent Boy (IG France). "Aux États-Unis, la situation empire également, mais il est peu probable qu'un confinement soit annoncé."

Sur l'épineux volet politique américain, un seul Sénateur, (camp démocrate, de Virginie occidentale) Joe Manchin, bloque le vote du plan BBB (Build Back Better), plan de plus de 1 700 Milliards de Dollars qui comprend des aides et investissements sociaux et environnementaux majeurs. C'est "suite à cette annonce", que "Goldman Sachs a décidé de réduire ses perspectives de croissance pour 2022 aux Etats-Unis à 2% contre 3% pour le T1, 3% contre 3,5% pour le T2 et 2,75% contre 3% pour le T3", a relevé Vincent Boy.

Ce non est "définitif", a annoncé Joe Manchin à la télévision, il bloque ainsi à lui seul le vote, les Démocrates n'atteignant pas la majorité pour celui-ci. En effet, 50 sièges sur 100 sont actuellement occupés par des Républicains au Sénat. En comptant la voix de Kamala Harris (Vice-Présidente des États-Unis et Présidente du Sénat), les Démocrates réunissent 50 voix...

John Plassard (Spécialiste en investissement chez Mirabaud) rappelle que le plan "comprend des financements pour les secours COVID-19, les services sociaux, l'aide sociale et les infrastructures, en plus des fonds alloués à la réduction des effets du changement climatique. De nombreux investisseurs avaient misé beaucoup sur le fait que cette proposition pourrait donner un coup d'accélérateur à l'économie américaine en 2022 malgré les nouvelles incertitudes liées au variant Omicron."

"Le NON ferme de Joe Manchin au plan de réforme de Joe Biden BBB est un revers politique extrêmement important. Tout d'abord c'était en effet une promesse de campagne forte de l'actuel président. Ensuite, il montre à quel point les démocrates sont divisés sur la question d'utiliser des fonds publics face à une dette américaine abyssale. Enfin, il pourrait aussi remettre en question les décisions monétaires de la Fed face à une baisse de la croissance, une résurgence des cas de Covid et une potentielle stabilisation de l'inflation", synthétise-t-il.

Pour rappel, la partie "infrastructures lourdes" du plan de relance, réduite finalement à 1 200 Milliards de Dollars, a été adoptée début novembre par la Chambre des Représentants.

Dans tous les cas, force est de constater la confirmation d'un coup d'arrêt de la progression du Dollar face à un panier de devises représentatives majeures. Le Dollar Index trouvait dans les 96 une forme de résistance.

Au chapitre statistique hier, très peu de choses à se mettre sous la dent. Signalons l'indice des indicateurs avancés (CB*) aux États-Unis, en hausse légèrement plus importante qu'anticipé, à +1,1%. L'agenda ne se densifiera réellement que mercredi outre Atlantique, avec l'indice de confiance des consommateurs (CB*), les ventes de logements anciens, les données finales du PIB T3 et les stocks de brut.

De ce côté-ci de l'Atlantique, à suivre à l'agenda ce mardi, en priorité, l'indice de confiance du consommateur en Zone Euro à 16h00.

A la mi-journée sur le marché des changes, l'Euro se traitait contre 1,1290$ environ.

* Conference Board

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Dans l'immédiat, la paire de devises Euro / Dollar est toujours dans le tracé d'un biseau (wedge) de consolidation en coin, qui s'insère dans une dynamique de fond puissamment baissière. La configuration reste lourde, mais nous mettons en garde contre la tentation d'un retour précoce à des positions baissières, le "risque" de fausse sortie par le haut, à très court terme, étant présent. Nous restons dans l'attente d'un point d'entrée de bien meilleure qualité.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre opinion est neutre à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Nous conserverons cette opinion neutre tant que les cours de la parité Euro Dollar (EURUSD) seront positionnés entre le support à 1.1150 USD et la résistance à 1.1360 USD.

Le conseilLogo TradingSat

EUR/USD
Neutre
Objectif :
- (-)
Stop :
- (-)
Résistance(s) :
1.1360 / 1.1530 / 1.1674
Support(s) :
1.1150 / 1.1000

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

EUR/USD : Une menace nommée Omicron, un affront nommé Manchin (©ProRealTime.com)
©2022 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+314.20 % vs +37.55 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...