Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.2153 +0.07 % Dernière cotation : 12h00

EUR/USD : Rééquilibrage des forces en présence

mercredi 13 janvier 2021 à 12h20

(BFM Bourse) - Dans un climat de marché un peu moins propice à court terme à l'appétence au risque, à mesure que le brouillard sur le front sanitaire s'épaissit, l'Euro poursuivait sa phase de reflux face à un Dollar ragaillardi de son côté par le frémissement des taux américains à 10 ans.

La pandémie de Covid-19 continue de peser, malgré le début des campagnes de vaccination dans le monde, qui ne suffisent pas à balayer les inquiétudes. Les différents "variants" du SARS-Cov2 (anglais, sud-africain, japonais) sont sources d'inquiétudes quant à leur contagiosité. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) annonce à ce stade ne pas envisager d'immunité collective avant la fin 2021 malgré l'arrivée des vaccins. Lors de la conférence Reuters Next, Christine Lagarde, Présidente de la Banque Centrale Européenne, a déclaré que les prévisions de rebond en Zone Euro dévoilées le mois dernier restent d'actualité à condition que les mesures de restriction soient levées d'ici la fin du premier trimestre.

La perspective d'un soutien budgétaire massif dès la fin de la Présidence Trump et l'investiture officielle de J. Biden le 20 janvier, provoque un frémissement des Treasuries à 10 ans n'a pas échappé à la vigilance des investisseurs, qui y ont vu des anticipations, à terme, d'un retour de l'inflation, et donc la perspective de rendement sur le marché obligataire américain au détriment, progressivement, des marchés d'actions. Autrement dit, une politique budgétaire expansionniste qui conduirait à creuser la dette pèse depuis quelques séances sur le cours des obligations. Le retour pourtant très timide de l'idée du "tapering" (une réduction graduelle du soutien de la Fed) a en outre contribué à renchérir les rendements obligataires, celui du bon du Trésor à 10 ans s'élevant à 1,172% mardi (les rendements augmentent à mesure que le prix des obligations baisse). Lundi, le président de la Fed de Dallas a fait part de son espoir qu'une amélioration de la situation économique plus tard dans l'année permettrait de tenir un débat honnête sur le rythme de ce tapering.

"Du côté des banques centrales, même si la croissance revient et qu'elle s'accompagne d'une politique monétaire un peu moins accommodante, il ne faut pas s'attendre à un resserrement fort des conditions de crédit, qui mettrait en péril la solidité de la reprise.", tempère Frédéric Rollin, conseiller en stratégie d'investissement chez Pictet AM. "N'oublions pas que de nombreux ménages, entreprises ou États ont massivement eu recours à la dette pendant la crise sanitaire. Il est donc possible d'anticiper un retour de l'inflation à partir de 2022, sans forcément assister à une hausse des taux notable."

Au chapitre statistique, les investisseurs vont enfin avoir un peu de matière sur cette seconde partie de la semaine, et cela commence dès ce mercredi avec les chiffres de l'inflation aux Etats-Unis. L'indice des prix à la consommation, hors alimentation et énergie, est attendu en hausse mensuelle de 0.1% sur le mois de décembre. A suivre également les stocks de brut à 16h30 et le Livre Beige de la Fed à 20h00. Dans l'immédiat, la bonne surprise côté européen vient de la dynamique de la production industrielle, en hausse de 2.5% en rythme mensuel en Zone Euro (données définitives de novembre), selon EUROSTAT, battant largement la cible.

A la mi-journée sur le marché des changes, l'Euro se traitait contre 1,2180$ environ.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Cette rupture désormais validée de la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé) change le cadre technique qui prévalait jusqu'alors. Après plus de deux mois de hausse ferme ininterrompue, l'heure est au reflux sous la courbe de tendance de court terme précitée. Deux points d'appui identifiables techniquement se présenteront le cas échéant sur poursuite du reflux les 1,2115 et 1,2000$. Avis négatif émis.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre avis est négatif à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Notre point d'entrée est à 1.2175 USD. L'objectif de cours de notre scénario baissier se situe à 1.2001 USD. Pour préserver le capital engagé, nous vous conseillons de positionner un stop de protection à 1.2224 USD.

L'espérance de rentabilité de cette stratégie Forex est de 174 pips et le risque de perte s'établit à 49 pips.

Le conseilLogo TradingSat

EUR/USD
Négatif à 1.2175 €
Objectif :
1.2001 (174 pips)
Stop :
1.2224 (49 pips)
Résistance(s) :
1.2210 / 1.2397 / 1.2625
Support(s) :
1.2115 / 1.2000 / 1.1745

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

EUR/USD : Rééquilibrage des forces en présence (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.50 % vs +32.63 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...