Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.0924 +0.01 % Dernière cotation : 02h08

EUR/USD : Rapport fédéral sur l'emploi sous haute surveillance

vendredi 5 octobre 2018 à 12h30

(BFM Bourse) - L'Euro restait sur des niveaux de support vers 1,15$ vendredi à la mi-journée, à l'approche de la publication à 14h30 du rapport mensuel fédéral (NFP) sur l'emploi par le Département américain du Travail. Les forces acheteuses et vendeuses s'équilibraient, dans un contexte d'appétit faible pour le risque, en raison des tensions sur les marchés obligataires de part et d'autre de l'Atlantique. De ce côté-ci, le dossier budgétaire italien continue de peser, et de l'autre côté, les perceptives d'un durcissement supplémentaire de la politique monétaire de la Fed échauffent les rendements des Treasuries (bons du Trésor à 10 ans, l'une des grandes référence du marché).

Notons en Europe un léger apaisement sur la seconde partie de la semaine. La tonalité du discours du nouveau gouvernement italien face aux instances européennes s'est dernièrement quelque peu adoucie, le président du Conseil Giuseppe Conte ayant affirmé mercredi soir que l'Italie entendait réduire progressivement son déficit budgétaire jusqu'à 1,8% en 2021, permettant une certaine détente des taux longs. Encore faut il que la croissance suive. Or l'Italie vient de revoir à la baisse se prévisions de croissance du PIB pour l'année en cours, de +1,5% à +1,2%...

A 3,34% le rendement du buono del Tesoro (BTP) à dix ans accuse encore un fort écart avec les taux allemands (spread), sachant qu'il s'établissait il y a une semaine encore sous la barre de 3%, démontrant que les préoccupations des investisseurs vis-à-vis de la trajectoire de l'économie italienne sont loin d'être apaisées.

Les craintes d'un éloignement progressif de l'orthodoxie budgétaire sont loin d'être balayées dans les salles des marchés, encore traumatisé par la longue crise grecque.

De l'autre côté de l'Atlantique, l'échauffement sur le marché des taux est à mettre en relation directe avec les anticipations d'un durcissement encore plus prononcée de la politique monétaire américaine, notamment au regard des très bons chiffres sur l'emploi. Les inflexions dans les éléments de langage employés la semaine passée par J. Powell, Président de l'Institution, ne sont pas passés inaperçus.

Si la Fed a confirmé qu'elle prévoyait toujours d'augmenter ses taux une nouvelle fois avant la fin de l'année et trois fois en 2019, la banque centrale a surpris en retirant pour la première fois le terme "accommodant" de son communiqué. Une attitude une nouvelle fois plus ferme dans les intentions qu'initialement envisagé. Des éléments corroborés par les différentes interventions de dirigeants de la Fed cette semaine, pointant l'excellente santé de l'emploi, conjuguée à une maîtrise, à ce stade, des prix.

L'emploi justement, sera au programme cette après-midi en point d'orgue statistique de la semaine, avec le rapport mensuel NFP pour le mois de septembre. Le taux de chômage, en particulier, est attendu en baisse à 3,8% de la population active.

Les opérateurs ont déjà eu un avant-goût sur le sujet sur cette seconde partie de la semaine. Hier avec la traditionnelle enquête sur l'emploi du cabinet privé en ressources humaines ADP (Automatic Data Processing) et ce jour avec les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage.

Le cabinet a mis en évidence 230 000 création de postes dans le secteur privé non agricole en septembre, explosant la cible à 185 000. Quant aux inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage pour la semaine du 24 au 30 septembre, elles ont baissé à 207 000, contre une cible à 214 000. De quoi nourrir l'hypothèse d'une contraction du taux de chômage à 3.8% de la population active. C'est en tout cas le sens du consensus que nous venons d'évoquer.

Un nouveau tour de vis monétaire (le 4ème de l'année 2018) est largement attendu pour l'échéance de décembre (réunion du Comité de politique monétaire).

Si l'on suivra attentivement la santé de l'emploi, l'inflation, autre base de travail essentielle de la Fed dans la construction de sa politique monétaire, sera scrutée à la loupe. L'indice des prix à la consommation sera publié jeudi 11 octobre.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Aucun changement sur les plans graphiques, techniques et psychologiques, plans corrélés au demeurant. Alors que le spot s'équilibre à très court terme à proximité immédiate d'une zone proche des 1,1450$, les probabilités de formation d'un rebond technique contestataire sont fortes. Un scénario proposé de type contrariant qui ne remet pas en doute le caractère baissier du biais de court terme sur la paire de devises phare. Un retour sur la moyenne mobile courte à 20 jours (en bleu foncé) est envisagée. Un scénario assorti d'un stop volontairement proche.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre avis est positif à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Notre point d'entrée est à 1.1495 USD. L'objectif de cours de notre scénario haussier se situe à 1.1627 USD. Pour préserver le capital engagé, nous vous conseillons de positionner un stop de protection à 1.1462 USD.

L'espérance de rentabilité de cette stratégie Forex est de 132 pips et le risque de perte s'établit à 33 pips.

Le conseilLogo TradingSat

EUR/USD
Positif à 1.1495 €
Objectif :
1.1627 (132 pips)
Stop :
1.1462 (33 pips)
Résistance(s) :
1.1630 / 1.1745 / 1.1830
Support(s) :
1.1490 / 1.1285 / 1.1025

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

EUR/USD : Rapport fédéral sur l'emploi sous haute surveillance (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+310.60 % vs -9.34 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...