Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.0587 +0.07 % Dernière cotation : 08h22

EUR/USD : Powell tue le suspense, Lagarde rappelle ses troupes à l'ordre

vendredi 22 avril 2022 à 12h35

(BFM Bourse) - Si le début satisfaisant du bal des trimestriels des grands groupes européens a catalysé un rebond technique de l'Euro face au Dollar en première partie de semaine, la polarité de référence (négative), retrouve ses droits sous l'influence toujours prégnante de la différence de ton, d'attitude et de stratégie monétaires des grandes banques centrales de part et d'autre de l'Atlantique. Lors d'un débat hier, pour les Journées de Printemps du FMI et de la Banque Mondiale, J. Powell, Président de la Fed, a tué définitivement un suspense tout relatif autour de l'issue du prochain FOMC. La puissante institution financière, sauf extraordinaire surprise, y relèvera de 50 points de base d'un coup, ses Fed Funds, pour marquer le coup.

De son côté, la Banque Centrale Européenne, qui n'en est absolument pas à la même étape de la négociation de son virage monétaire, en particulier en raison de la dépendance plus importante à la Russie pour ses approvisionnements énergétiques. "Rappelons que toute augmentation de 10 dollars du prix du baril engendre un impact négatif de l'ordre de 0,2% de croissance selon les principaux modèles", note Jean-Marie MERCADAL, Directeur des stratégies d'investissement OFI Holding. "De ce point de vue, c'est la zone Euro qui paraît la plus vulnérable, surtout dans l'environnement actuel du fait de sa plus grande dépendance à la Russie. La croissance 2022 y est désormais attendue à 2,9% contre 4,2% en début d'année. Les États-Unis semblent plus résilients avec 3,3% anticipé contre 3,9% initialement. Il semble que ces mouvements de révisions ne font que commencer."

Dans ce contexte, Mme Lagarde est face à une équation de plus en plus complexe, et doit "contenir" les voix les plus "hawkish" au sein de sa propre institution.

Côté macroéconomiques, c'était hier le retour (enfin !) des statistiques importantes à l'agenda, avec en particulier l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie (indice "Philly Fed"), qui a significativement reculé à 17,6 ce mois-ci, manquant les attentes. "Les entreprises ont continué d'indiquer des progressions globales des embauches et des augmentations généralisées des prix. Les indicateurs de l'activité générale future et des nouvelles commandes ont considérablement chuté, mais les répondants continuent de s'attendre à une croissance globale au cours des six prochains mois", peut-on lire en commentaire accompagnant la publication. Par ailleurs, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage pour la semaine 15 sont ressorties à 184 000 nouvelles unités, sans grand écart par rapport à la semaine 14 (186 000), selon les tout derniers chiffres du Département américain du Travail.

Ce matin, la publication d'indicateurs d'activités en Zone Euro au-delà des attentes ne suffisent pas à enrayer la baisse de l'Euro face au Dollar. En toutes premières estimations pour le mois en cours, le PMI services est ressorti à 57,7 et son équivalent industriel à 55,3. Commentant ces données flash PMI, Chris Williamson, Chief Business Economist chez S&P Global a déclaré : " "Le mois d'avril a connu une économie de la zone euro à deux vitesses. Le secteur manufacturier a failli stagner en raison de contraintes d'approvisionnement, de hausse des prix et de signes sur la consommation, touchée par l'aversion au risque due à la guerre. Cependant, avril a également vu les industriels souffrir en raison d'un déplacement de la demande des biens vers les services dans un contexte de restrictions pandémiques plus souples, notamment via une hausse record des dépenses d'activités de loisirs, comme les voyages".

A la mi-journée sur le marché des changes, l' Euro se traitait contre 1,0800$ environ.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Depuis sa sortie franche d'un biseau de consolidation large le 04 avril, le camp vendeur est en confiance, avec 14 corps rouges sur les 17 dernières bougies tracées. Une rupture d'un fragile plancher intermédiaire à 1,0850$, que nous qualifiions hier de garde-fou, viendrait libérer une énergie vendeuse supplémentaire, dans un accès de volatilité. Cette rupture est en cours, et demande validation. Avis négatif proposé.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre avis est négatif à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Notre point d'entrée est à 1.0803 USD. L'objectif de cours de notre scénario baissier se situe à 1.0455 USD. Pour préserver le capital engagé, nous vous conseillons de positionner un stop de protection à 1.0905 USD.

L'espérance de rentabilité de cette stratégie Forex est de 348 pips et le risque de perte s'établit à 102 pips.

Le conseilLogo TradingSat

EUR/USD
Négatif à 1.0803 €
Objectif :
1.0455 (348 pips)
Stop :
1.0905 (102 pips)
Résistance(s) :
1.1000 / 1.1140
Support(s) :
1.0758 / 1.0685 / 1.0454

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

EUR/USD : Powell tue le suspense, Lagarde rappelle ses troupes à l'ordre (©ProRealTime.com)
©2022 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.30 % vs +26.18 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...