Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.1703 -0.51 % Dernière cotation : 17h36

EUR/USD : La BCE lâche la bride de la discipline budgétaire

lundi 23 mars 2020 à 12h10

(BFM Bourse) - Alors que, avec l'espoir d'une résilience plus forte de l'économie américaine face à la crise du coronavirus, le Dollar est clairement revenu dans la partie, faisant valoir ses attributs de valeur refuge, l'Euro reste sous forte pression, l'épidémie de Covid-19 frappant de plein fouet le Vieux Continent, sur lequel le confinement est quasi généralisé. Après avoir sorti l'artillerie lourde la semaine passée, avec un plan d'urgence d'achats d'obligations de 750 Milliards d'euros, la BCE annonce désormais une suspension sine die des règles de discipline budgétaire. Concrètement, les 27 peuvent librement déroger à la fameuse règle des "3%", règle qui impose un déficit public national inférieur à 3% du PIB.

Face à la crise du Covid-19, les principales banques centrales ont fini par administrer des remèdes de cheval à leurs économies en souffrance. Et ce dans un but de soutien massif à une économie globalisée en danger, dans le cadre de la pandémie de coronavirus, qui paralyse les échanges, les approvisionnements, la production, l'organisation même du travail. Le confinement des populations des principales puissances économiques de la planète est quasiment la norme, à quelques exceptions près.

La BCE a fait l'annonce mercredi soir d'un programme d'achat d'obligations de 750 milliards d'euros (en dehors du calendrier consacré). Ce "programme de rachat d'urgence face à la pandémie" sera réalisé d'ici à la fin de l'année, a précisé l'institution dans un communiqué publié à l'issue d'une réunion -téléphonique- du conseil des gouverneurs. "Les temps extraordinaires nécessitent une action extraordinaire", a tweeté la présidente de l'Institut de Francfort, Christine Lagarde. Elle a par ailleurs assuré qu'il n'y avait "pas de limites à notre engagement envers l'euro", suggérant que d'autres mesures sont encore susceptibles de suivre, et ce quitte à utiliser "le plein potentiel de nos outils".

En ajoutant aux mesures annoncées mardi les rachats d'actifs repris en septembre 2019 à raison de 20 milliards d'euros par mois, l'enveloppe de 120 milliards d'euros débloquée le 12 mars comme première réponse à la crise sanitaire et celle de ce mercredi, les interventions de la BCE vont s'élever (pour l'instant) à 1.050 milliards d'euros sur les 9 mois restants en 2020, soit près de 117 milliards d'euros engagés par mois.

L'annonce d'un plan de relance est imminent en Allemagne, inédit en ampleur depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

La Fed, qui a ramené brutalement ses taux à un niveau proche de 0 (bande entre 0 et 0,25%) inonde également le marché de liquidités. Le record de la taille du bilan pour la Fed est désormais battu. Les vannes sont donc désormais très largement ouvertes des deux côtés de l'Atlantique.

Les Etats-Unis, qui monte en puissance dans leur politique de confinement (7 Etats, dont la Californie et NY), font désormais face à un échec des négociations sur le budget américain à savoir l'incapacité du Congrès américain à se mettre d'accord sur un projet de loi qui prévoyait de mobiliser 2.000 milliards de dollars pour soutenir l'économie US, désormais durement affectée par la pandémie.

Côté statistiques macroéconomiques, à suivre en priorité ce lundi l'indice de confiance des consommateurs (Zone Euro) à 16h00. A suivre l'indice des indicateurs avancés (Conference Board) pour la Chine à 14h00. Dès demain seront communiquées les toutes premières estimations des indices baromètres d'activité PMI.

Sur ce dernier point, "le consensus table, tant d'un côté de l'océan que de l'autre, sur un repli d'une dizaine de points (d'autour de 50 vers proche de 40)", précise Hervé Goulletquer (La Banque Postale AM). "C'est possible ; mais en admettant alors que cette image, formée à partir de l'information disponible sur le début du mois, devra être complétée et précisée lorsque celle retraçant la vie des affaires sur la seconde partie de mars sera connue. Il est inévitable que la révision se fasse alors à la baisse. Rappelons qu'en Chine, de janvier à février, les indices PMI sont passés de 50 à 30 (pour le Caixin composite, exactement de 51,9 à 27,5)" poursuit M Goulletquer.

A la mi-journée sur le marché des changes, l'Euro se traitait contre 1,0680$.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'envolée du Dollar s'est vivement accélérée. L'objectif baissier que nous identifiions à proximité des 1,0785$ est déjà largement dépassé, et, dans une volatilité très importante, le spot a fait un pullback (rejet graphique) sur cette zone graphique majeure, basculée en résistance. Le message baissier est fort, mais le point d'entrée graphique à la baisse n'est plus optimal.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre opinion est neutre à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Nous conserverons cette opinion neutre tant que les cours de la parité Euro Dollar (EURUSD) seront positionnés entre le support à 1.0685 USD et la résistance à 1.0785 USD.

Le conseilLogo TradingSat

EUR/USD
Neutre
Objectif :
- (-)
Stop :
- (-)
Résistance(s) :
1.0785 / 1.1110 / 1.1440
Support(s) :
1.0685 / 1.0630 / 1.0454

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

EUR/USD : La BCE lâche la bride de la discipline budgétaire (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.40 % vs -3.99 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...