Forex > Cours Devises > Cours Euro Dollar > EUR/USD : Entre risque italien, et hausse des taux longs américains
Euro Dollar (EUR/USD)Euro Dollar (EUR/USD) EURUSD - FX0000EURUSDEURUSD - FX0000EURUSD
1.1660 -0.42 % Dernière cotation : 23:16
Clôture veille : 1.1709 + Haut : 1.1745 + Bas : 1.1650
Point pivot : 1.1702 + Haut annuel : 1.2555 + Bas annuel: 1.1509

EUR/USD : Entre risque italien, et hausse des taux longs américains

(Forex.tradingsat.com) - L'Euro renouait significativement avec son biais baissier face au Dollar mercredi à la mi-journée, le billet vert prenant de l'altitude avec le passage, de nouveaux, des taux longs (Treasuries à 10 ans), au-dessus du seuil psychologique des 3%. Seuil au-dessus duquel on assiste à une crispation notamment sur les échanges des titres vifs, à Wall Street, en raison des craintes d'un durcissement plus appuyé encore de la politique monétaire de la Fed. Un nouveau tour de vis monétaire, avec progression du loyer du Dollar, est largement attendu à l'issue de la prochaine réunion FOMC le mois prochain.

De son côté, au-delà de cet effet mécanique de repli sur valeur refuge (le Dollar), l'Euro est pénalisé par le "risque" italien, tant les impacts monétaires d'une éventuelle accession au pouvoir du principal parti nationaliste restent, à ce stade, flou dans les salles des marchés.

Pour rappel en tout début de semaine, les propos de Francois Villeroy de Galhau, membre du conseil de la BCE ont dans un premier temps crispé les marchés, dans le sens où ils apportent un peu plus de précision sur le calendrier de relèvement des taux directeurs européens, en rapprochant un peu plus l'échéance, alors qu'un flou total beignet jusqu'alors sur la question. M. Villeroy a précisé à Bloomberg TV que le début du relèvement du loyer de l'Euro se ferait "au minimum quelques trimestres mais pas des années" la sortie complète du programme de rachats d'actifs. Des propos qui n'apportent en tous cas aucun soutien à la monnaie unique.

Au chapitre macroéconomique les opérateurs ont pris connaissance de l'indice ZEW de sentiment économique pour l'Allemagne, en contraction, sans surprise, et sans écart par rapport aux consensus. Les chiffres préliminaires de la croissance en Zone Euro au premier trimestre (+0,4% en rythme trimestriel) n'ont eux aussi pas surpris les salles des marchés. La satisfaction vient de l'inflation française, qui a montré le mois dernier un peu plus d'entrain que prévu (+0,2% en données finales).

De l'autre côté de l'Atlantique, les rendez-vous statistiques se sont densifiés nettement dès ce mardi, avec un indicateur essentiel sur la consommation, indicateur très suivi dans un pays où traditionnellement, la consommation demeure le principal moteur de la création de richesse. Les ventes au détail ont ralenti leur rythme de progression au mois d'avril (+0,3%), un ralentissement un peu plus prononcé que ne l'envisageaient en moyenne les économistes interrogés. Le mois précédent, les ventes au détail, avec l'assiette de calcul la plus large, avaient progressé de 0,8% en rythme mensuel.

Autre indicateur suivi de près dans les salles des marchés, l'indice manufacturier Empire State a bondi ce mois-ci au-delà des 20 points contre toute attente. Pour rappel, il est calculé après dépouillement d'un questionnaire passé passé auprès de 200 professionnel du secteur industriel et manufacturier de la région de New York, et constitue un baromètre de la santé de l'industrie pour l'ensemble des Etats-Unis.

Pas de surprise ce matin concernant les chiffres de l'inflation en Zone Euro. L'indice des prix à la consommation, données finales pour le mois d'avril, est ressorti en progression de 1.2% en rythme annualisé, stable par rapport au mois précédent et conforme aux attentes des économistes.

A suivre pour les Etats-Unis: les permis de construire et mises en chantier de logements à 14h30, la production industrielle et le taux d'utilisation des capacités productives à 15h15, ainsi que les stocks de pétrole à 16h30.

A la mi-journée sur le marché des changes, l'Euro se traitait contre 1,1810$ environ.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Nous assistons en ce moment-même à la rupture des 1,1810$, dernier garde-fou avant les 1,1690$. Nous garderons une opinion baissière sur la paire de devises Euro / Dollar, et conservons comme point de repère, pour l'aide au suivi de position, la moyenne mobile à 10 jours (en bleu clair) qui continue de constitue un niveau dynamique de résistance important (optique court terme). L'ombre haute de la bougie de retournement de lundi (14 mai) est intégralement au-dessus de ce seuil qui a encore gagné en crédibilité sur le plan technique et psychologique.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre avis est négatif à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Notre point d'entrée est à 1.1799 USD. L'objectif de cours de notre scénario baissier se situe à 1.1690 USD. Pour préserver le capital engagé, nous vous conseillons de positionner un stop de protection à 1.1855 USD.

L'espérance de rentabilité de cette stratégie Forex est de 109 pips et le risque de perte s'établit à 56 pips.

Le conseil EUR/USD
Négatif à 1.1799
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 1.2000 / 1.2155 / 1.2570
  • Support(s) : 1.1690 / 1.1574 / 1.1490
  • Scénario EUR/USD
  • Objectif : 1.1690 (109 pips)
  • Stop : 1.1855 (56 pips)

Graphique en données quotidiennes

EUR/USD : Entre risque italien, et hausse des taux longs américains (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
Indice des prix à la consomma… 1531902600
  • PARIS :
  • GMT :
  • LONDON :
  • NEW-YORK :
  • TOKYO :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...