Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.0584 +0.04 % Dernière cotation : 08h18

EUR/USD : Au plus bas depuis mai 2020

lundi 7 mars 2022 à 13h43

(BFM Bourse) - L'Euro continuait de perdre du terrain face au Dollar-refuge, dans le contexte hautement stressant de l'invasion en cours de l'Ukraine par les troupes russes, la capitale Kiev, se trouvant désormais prise en étau. L'appétit pour le risque sur les marchés financiers est inexistant, en raison de craintes d'une accélération de l'inflation par les cours de l'énergie. Rappelons que les approvisionnements de l'Allemagne, première puissance économique de la Zone Euro, dépend de près de 55% de la Russie. Et les discussions en cours entre délégations occidentales sur un potentiel boycott du pétrole russe viennent de propulser le brut à des cours de très grande fermeté: le baril de brut léger texan dépassait il y a quelques heures encore les 125$. "Cette décision pourrait mettre un peu plus de pression sur la réserve fédérale américaine concernant le resserrement de sa politique monétaire, alors que Jerome Powell a confirmé une hausse de seulement 25 points de base lors du prochain FOMC qui se tiendra la semaine prochaine", pour Vincent Boy, analyste de marché IG France, qui tient à cocher le rendez-vous de la BCE, tout d'abord. L'institution monétaire de Francfort achève jeudi une nouvelle réunion de son Conseil des Gouverneurs.

"Bien que celle-ci est attendue toujours accommodante, son discours pourrait être un peu plus fort concernant le resserrement de la politique monétaire, afin de contrer l’inflation, mais également d’endiguer la chute de l’euro face au dollar.", poursuit M. Boy (IG France). Attention donc aux éléments de langage employés en conférence de presse.

"Nous nous attendons à ce que la BCE révise à la hausse ses projections trimestrielles d'inflation et reste ouverte à une fin plus rapide des achats nets d'actifs par rapport au plan établi en décembre, une fois que la crise actuelle se sera calmée.", pour Konstantin VEIT, gérant de portefeuille chez PIMCO. "À plus long terme, l'incertitude reste grande quant à la définition d'un taux directeur neutre pour la zone euro, mais un taux compris entre 0 % et 1 % semble raisonnable par rapport à d'autres zones géographiques."

Au chapitre statistique vendredi, le rapport NFP (Non Farm Payrolls), rapport mensuel fédéral sur l'emploi a mis en évidence des créations de postes très supérieures aux attentes (+678 000 dans le secteur privé non agricole) ainsi qu’une contraction plus forte encore qu'anticipé du taux de chômage, à 3,8% de la population active. Ce lundi, vient d'être publié l'indice de confiance des investisseurs en Zone Euro (Sentix), en chute libre à -7.0, au plus bas depuis novembre 2020. Sentix est un cabinet d'analyse spécialisé en finance comportementale. L'indicateur produit est calculé après dépouillement d'un questionnaire passé auprès de 2 800 investisseurs et analystes sur leur prévisions économiques en Zone Euro dans les six mois.

A la mi-journée sur le marché des changes, l'Euro se traitait contre 1,0910$ environ.

L'Euro continuait de perdre du terrain face au Dollar-refuge, dans le contexte hautement stressant de l'invasion en cours de l'Ukraine par les troupes russes, la capitale Kiev, se trouvant désormais prise en étau. L'appétit pour le risque sur les marchés financiers est inexistant, en raison de craintes d'une accélération de l'inflation par les cours de l'énergie. Rappelons que les approvisionnements de l'Allemagne, première puissance économique de la Zone Euro, dépendent de près de 55% de la Russie. Et les discussions en cours entre délégations occidentales sur un potentiel boycott du pétrole russe viennent de propulser le brut à des cours de très grande fermeté: le baril de brut léger texan (WTI) dépassait il y a quelques heures encore les 125$... "Cette décision pourrait mettre un peu plus de pression sur la réserve fédérale américaine concernant le resserrement de sa politique monétaire, alors que Jerome Powell a confirmé une hausse de seulement 25 points de base lors du prochain FOMC qui se tiendra la semaine prochaine", pour Vincent Boy, analyste de marché IG France, qui tient à cocher le rendez-vous de la BCE, tout d'abord. L'institution monétaire de Francfort achève jeudi une nouvelle réunion de son Conseil des Gouverneurs.

"Bien que celle-ci est attendue toujours accommodante, son discours pourrait être un peu plus fort concernant le resserrement de la politique monétaire, afin de contrer l'inflation, mais également d'endiguer la chute de l'euro face au dollar", poursuit M. Boy (IG France). Attention donc aux éléments de langage employés en conférence de presse.

"Nous nous attendons à ce que la BCE révise à la hausse ses projections trimestrielles d'inflation et reste ouverte à une fin plus rapide des achats nets d'actifs par rapport au plan établi en décembre, une fois que la crise actuelle se sera calmée", pour Konstantin VEIT, gérant de portefeuille chez PIMCO. "À plus long terme, l'incertitude reste grande quant à la définition d'un taux directeur neutre pour la zone euro, mais un taux compris entre 0 % et 1 % semble raisonnable par rapport à d'autres zones géographiques."

Au chapitre statistique vendredi, le rapport NFP (Non Farm Payrolls), rapport mensuel fédéral sur l'emploi a mis en évidence des créations de postes très supérieures aux attentes (+678 000 dans le secteur privé non agricole) ainsi qu'une contraction plus forte encore qu'anticipé du taux de chômage, à 3,8% de la population active. Ce lundi, vient d'être publié l'indice de confiance des investisseurs en Zone Euro (Sentix), en chute libre à -7.0, au plus bas depuis novembre 2020. Sentix est un cabinet d'analyse spécialisé en finance comportementale. L'indicateur produit est calculé après dépouillement d'un questionnaire passé auprès de 2 800 investisseurs et analystes sur leur prévisions économiques en Zone Euro dans les six mois.

A la mi-journée sur le marché des changes, l'Euro se traitait contre 1,0910$ environ.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La phase de transition entre le 04 et le 23 février, sous forme d'un glissement sans fédération, sous la moyenne mobile à 100 jours (en orange) est terminée. Le biais baissier de fond s'aligne avec le court terme, et le tracé d'une bougie remarquable par son corps rouge jeudi 24/02, illustre la ferme prise en main du camp vendeur. Avec 5 bougies au corps rouge sur les 5 dernières bougies, la dernière étant encore en cours de tracé, et une mobilisation vendeuse continue la semaine passée, le tableau reste sombre. Nous revoyons nos cibles baissières, à 1,0685$, puis le cas échéant à 1,0454$.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre avis est négatif à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Notre point d'entrée est à 1.0924 USD. L'objectif de cours de notre scénario baissier se situe à 1.0455 USD. Pour préserver le capital engagé, nous vous conseillons de positionner un stop de protection à 1.1068 USD.

L'espérance de rentabilité de cette stratégie Forex est de 469 pips et le risque de perte s'établit à 144 pips.

Le conseilLogo TradingSat

EUR/USD
Négatif à 1.0924 €
Objectif :
1.0455 (469 pips)
Stop :
1.1068 (144 pips)
Résistance(s) :
1.1000 / 1.1140 / 1.1260
Support(s) :
1.0685 / 1.0454 / 1.0000

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

EUR/USD : Au plus bas depuis mai 2020 (©ProRealTime.com)
©2022 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.30 % vs +26.18 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...