Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.0476 +0.29 % Dernière cotation : 21h10

EUR/USD : Volontaires, les banques centrales peinent à convaincre

jeudi 16 juin 2022 à 12h00

(BFM Bourse) - Si l'on devait résumer en un mot la situation, cette semaine, avec l'afflux de nouvelles en provenance des grandes banques centrales de part et d'autre de l'Atlantique: chacune d'elle est dans l'obligation de prendre des mesures de grande fermeté, quitte à mettre en péril le fragile retour à la croissance post-Covid. Mais alors qu'elles avaient momentanément rassuré, le soufflet retombe rapidement.

- Pour la Fed tout d'abord, qui achevait hier une réunion de son Comité de politique monétaire (FOMC), qui s'est soldé par un tour de vis de 75 points de base supplémentaires sur les Fed Funds, à l'heure où l'inflation atteint les 8,6% (données annualisées, alimentation et énergie incluse). "Il y a un désaccord important entre les membres du FOMC concernant le rythme d'appréciation des taux" avertit William Gerlach, Directeur France d'iBanFirst. "Le dot plot le plus bas pour 2024 se situe à 2 % tandis que le dot plot le plus haut est à 4 %. C'est inédit dans l'histoire du FOMC. Cela signifie qu'il y a un manque de visibilité évident concernant la direction que va suivre l'économie (à la fois l'inflation et la croissance) dans les années à venir."

- Pour la BCE ensuite, qui tenu hier un Conseil des Gouverneurs extraordinaire, d'urgence - même si ce terme ne fait pas partie de son intitulé - pour tenter de circonscrire l'incendie. Ulrike Kastens, Economist Europe, DWS, note que "la tension croissante due à l'élargissement des spreads sur les marchés obligataires de la zone euro a un impact : la Banque centrale européenne y répond par une politique de réinvestissement plus souple dans le cadre du PEPP. Mais surtout, elle annonce un nouvel instrument « anti-fragmentation » pour lutter contre un élargissement permanent et non justifié des taux de rendements. Bien que la conception de cet outil soit encore floue, l'annonce de sa mise en place devrait soulager quelque peu les marchés."

"Dans l'ensemble, cela devrait également donner à la BCE la possibilité de relever les taux directeurs plus rapidement et de manière plus agressive, l'élargissement des spreads étant limité dans une certaine mesure. La BCE est susceptible d'annoncer ce nouvel outil dès juillet, date à laquelle elle pourrait augmenter les taux directeurs pour la première fois depuis 2011."

Franck Dixmier, directeur de la gestion obligataire du groupe d'assurance Allianz, souligne pourtant que ce communiqué n'apporte en fait rien de nouveau par rapport à ce qui avait été communiqué lors de la réunion de la semaine dernière. "Handicapée dans sa capacité à relever les taux sans être entravé par l'impact négatif d'un durcissement des conditions monétaires sur les pays aux finances publiques les plus fragilisées (au premier rang desquels l'Italie), la BCE semble perdre ses repères", note le gérant. "Beaucoup de bruit pour rien, et une crédibilité qui n'en sort pas grandie".

Pour ne rien arranger, tout était à côté de la cible hier sur le front des statistiques macros, que ce soit pour la dynamique de la production industrielle en Zone Euro, et pour les Etats-Unis: les ventes au détail (-0,3% en données mensuelles), l'indice manufacturier Empire State qui bascule en territoire négatif, ou les prix à l'import. A suivre en priorité à l'agenda statistique ce jeudi, l'indice manufacturier Philly Fed et les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage aux Etats-Unis à 14h30.

A la mi-journée sur le marché des changes, l'Euro se traitait contre 1,0410$ environ.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'échec au contact de la moyenne mobile à 50 jours (en orange) est désormais acté, et les cibles baissières en direction des 1,0350$ et 1,0250$ sont verrouillées. Une clôture sur les points bas hebdomadaires en semaine 23 a renforcé le message baissier.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre avis est négatif à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Notre point d'entrée est à 1.0411 USD. L'objectif de cours de notre scénario baissier se situe à 1.0251 USD. Pour préserver le capital engagé, nous vous conseillons de positionner un stop de protection à 1.0509 USD.

L'espérance de rentabilité de cette stratégie Forex est de 160 pips et le risque de perte s'établit à 98 pips.

Le conseilLogo TradingSat

EUR/USD
Négatif à 1.0411 €
Objectif :
1.0251 (160 pips)
Stop :
1.0509 (98 pips)
Résistance(s) :
1.0484 / 1.0758 / 1.0855
Support(s) :
1.0350 / 1.0250 / 1.0000

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

EUR/USD : Volontaires, les banques centrales peinent à convaincre (©ProRealTime.com)
©2022 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+316.10 % vs +19.15 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...