Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.1400 +0.06 % Dernière cotation : 15h58

EUR/USD : Un environnement peu engageant pour le spot

mercredi 14 novembre 2018 à 12h14

(BFM Bourse) - L'Euro conservait un biais baissier face au Dollar mercredi à la mi-journée, dans un marché très peu encouragé, il est vrai, à la prise de risque. La monnaie unique restait tourmentée par l'attitude jugée provocante du gouvernement italien vis à vis de la Commission Européenne, et de la chute des cours du brut, après un simple tweet de Donald Trump.

Alors que les principaux pays producteurs de pétrole -à l'exception notable des États-Unis- avaient annoncé, lundi, réfléchir à "de nouvelles stratégies" pour mettre un terme à la baisse quasi-continue des cours de l'or noir depuis début octobre, un tweet du président américain n'a pas aidé le marché pétrolier à se redresser. "On peut espérer que l'Arabie saoudite et l'Opep ne réduiront pas leur production de pétrole. Les prix du pétrole devraient être nettement plus bas si on se base sur (le niveau de) l'offre", a écrit Donald Trump, aux alentours de 19h hier soir sur son compte Twitter.

Le Brent, baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers au même titre que l'Euro, chutait de plus de 6% mardi.

Du côté de la problématique épineuse du budget italien, la coalition populiste au pouvoir avait jusqu'à hier pour rendre, à la Commission européenne, une version modifiée de son budget 2019 retoqué par Bruxelles il y a quelques semaines. Mais l'Italie a fait savoir qu'elle gardera son projet en l'état et assume le risque de s'exposer à des sanctions financières...

A noter que le très suivi indice IFO du climat des affaires en Allemagne est ressorti relativement conforme aux attentes moyennes des analystes et économistes interrogés, à -24.1 points lundi. Ce mardi marque le retour des rendez-vous macroéconomiques, après un calendrier désert hier, en raison d'un jour férié aux Etats-Unis. L'indice NFIB des petites entreprises est ressorti sans écart significatif par rapport au consensus, largement au-delà de la barre des 100 points, à 107,4 ce mois-ci.

Concernant les principales publications du jour ce mercredi, les données préliminaires de la croissance allemande au troisième trimestre, en repli de 0,2% en rythme trimestrielle, soit un recul plus fort qu'anticipé, pèse naturellement sur la monnaie unique. L'Allemagne est de loin la première économie de la Zone Euro. Par ailleurs, l'indice des prix à la consommation en France pour le mois d'octobre en données finales, est ressorti en ligne avec les attentes des analystes.

Enfin, les craintes d'un ralentissement de la croissance en Chine, qui ont ressurgi en fin de semaine passée avec deux chiffres macroéconomiques inquiétants, interviennent à quelques jours d'une rencontre clef entre Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping, en marge du G20. Les opérateurs ne veulent plus se contenter des commentaires simplistes, optimistes, et lapidaires de D. Trump à la suite de des entretiens téléphoniques avec les autorités chinoises, ils veulent connaître l'issue réelle des négocations douanières entre les deux superpuissances commerciales.

Les craintes d'une perte de dynamisme économique à l'échelle mondiale, qu'a trahi le récent reflux des cours du brut, ont invité M. Praet, économiste en chef de la Banque Centrale Européenne (BCE) à évoquer un ralentissement de la dynamique de création de richesse au sein de la Zone Euro.

De quoi appuyer un peu plus l'idée que le différentiel de "rémunération" entre Dollar et Euro n'est pas prêt de se contracter. A l'issue de sa dernière réunion du Comité de politique monétaire (FOMC), la Fed a très clairement laissé entendre que les taux fédéraux seraient une nouvelle fois relevés, pour la quatrième fois cette année, en décembre. Alors que les taux directeurs européens sont amenés à rester sur des niveaux quasi nuls au moins jusqu'à l'été 2019...

A la mi-journée sur le marché des changes, l'Euro se traitait contre 1,1270$ environ.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Le spot joue les équilibristes à proximité de la zone graphique des 1,1285$, achevant le tracé d'un petit biseau de consolidation, dont une sortie par le bas libérerait un potentiel baissier supplémentaire. Nous continuons dans l'immédiat de verrouiller de nouvelles cibles baissières vers 1,1120$, avec une anticipation de progression de la volatilité.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre avis est négatif à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Notre point d'entrée est à 1.1270 USD. L'objectif de cours de notre scénario baissier se situe à 1.1120 USD. Pour préserver le capital engagé, nous vous conseillons de positionner un stop de protection à 1.1366 USD.

L'espérance de rentabilité de cette stratégie Forex est de 150 pips et le risque de perte s'établit à 96 pips.

Le conseilLogo TradingSat

EUR/USD
Négatif à 1.1270 €
Objectif :
1.1120 (150 pips)
Stop :
1.1366 (96 pips)
Résistance(s) :
1.1285 / 1.1490 / 1.1745
Support(s) :
1.1120 / 1.1025 / 1.0850

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

EUR/USD : Un environnement peu engageant pour le spot (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.60 % vs -3.80 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...