Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.1912 +0.13 % Dernière cotation : 15h52

EUR/USD : Sous pression malgré la bonne surprise du PIB au T3 en Zone Euro

vendredi 30 octobre 2020 à 12h43

(BFM Bourse) - Malgré de toutes premières estimations du PIB du troisième trimestre largement au-delà des attentes en Zone Euro, la monnaie unique restait sous son seuil pivot des 1,01745 / 1,1750$ face au Dollar, dans une ambiance de marché assombrie par le durcissement des mesures de restriction pour lutter contre la seconde vague épidémique. Mesures prises principalement en Europe, et parachevée mercredi soir par l'Allemagne et la France. La conférence de presse de la BCE hier n'a pas révélé de surprise majeure à l'issue du Conseil des Gouverneurs.

Selon les dernières données Eurostat publiées en fin de matinée, le PIB est ressorti, en toutes premières estimation, en hausse 12.7% dans la Zone Euro d'un trimestre sur l'autre, contre +9.5% attendu, en particulier grâce à l'effet moteur des trois premières puissances économiques: Allemagne, France et Italie. Rappelons qu'il s'agit d'une estimation préliminaire, qui sera révisée le 13 novembre, puis le 08 décembre 2020. "Il s'agit de loin des augmentations les plus importantes depuis le début des séries temporelles en 1995, et d'un rebond par rapport aux baisses du second trimestre 2020, quand le PIB avait diminué de 11,8% dans la zone euro et de 11,4%dans l'UE." précise l'office statistique européen. Déception en revanche concernant le taux de chômage, qui ressort à 8.3% de la population active dans l'union monétaire. Pour être complet sur cette salve de publications Eurostat, les différents indices des prix à la consommation sur octobre ne se sont pas éloignés d'un iota du consensus, et ce quelle que soit l'assiette de produits retenue.

La BCE achevait donc hier une réunion de son Conseil des Gouverneurs. Quoique volontariste, l'Institution n'a pas surpris les marchés et laissé, comme il était attendu, sa politique monétaire inchangée. Elle a toutefois ouvert la porte à des mesures de soutien supplémentaires en décembre pour contrer les dégâts économiques de la deuxième vague de la pandémie de coronavirus qui déferle sur l'Europe. Si elle n'a pas modifié les paramètres de sa politique, l'institution de Francfort a laissé entendre très clairement qu'elle se tenait prête à les ajuster dès sa prochaine réunion. "Nous reconnaissons tous le rôle et l'importance de la force motrice de la pandémie, et l'augmentation de la contagion, ainsi que l'impact que les mesures de restriction vont avoir sur l'économie", a déclaré la présidente de la BCE, Christine Lagarde, qui a ajouté que les membres du Conseil des gouverneurs s'étaient entendus "sur la nécessité d'agir et donc de recalibrer nos instruments lors de la prochaine réunion", le 10 décembre prochain.

John Plassard (Mirabaud) observe que "si Christine Lagarde a opté pour un statu quo de sa politique monétaire, elle a cependant tenu à passer un message fort pour rassurer les marchés et investisseurs en indiquant, entre autre, que les équipe de la BCE chargées de proposer des ajustements de la politique monétaire étaient déjà au travail en vue d'annonces attendues (...) le 10 décembre." Annonces au rang desquelles J Plassard imagine "qu'il y aura une nouvelle extension du programme d'achats d'urgence (PEPP), en taille et dans le temps".

Au chapitre statistique jeudi, deux repères américains importants, qui ont permis de contenir les velléités vendeuses. Les données avancées du PIB T3 tout d'abord, ressorties à +33.1% d'un trimestre sur l'autre, au-delà des attentes (+32%), et les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage pour la semaine passée, qui à 751 000, ont soulagé quelque peu. Prochaine estimation du PIB trimestriel 25 novembre.

A suivre outre Atlantique, les revenus et dépenses des consommateurs à 13h30, l'indice PMI de Chicago à 14h45 ainsi que l'indice de confiance du consommateur (U-Mich), données révisées, à 15h00.

A la mi-journée sur le marché des changes, l'Euro se traitait contre 1,1670$ environ.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Depuis le 28 juillet, la paire de devises phare Euro / Dollar vit une relation intime avec une zone technique pivot à 1,1745 / 1,1750$. Après avoir tracé une figure chartiste très peu engageante, jusqu'au 21 septembre, et avoir rompu ce seuil, l'effet d'aimant s'est finalement renforcé. Dans l'immédiat, les sommets intermédiaires (1er septembre, 10 septembre et 21 octobre) étant décroissants, un passage sous ce seuil cette semaine a délivré un message négatif que les cambistes les plus actifs pourront utiliser. Avis négatif proposé.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre avis est négatif à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Notre point d'entrée est à 1.1668 USD. L'objectif de cours de notre scénario baissier se situe à 1.1571 USD. Pour préserver le capital engagé, nous vous conseillons de positionner un stop de protection à 1.1721 USD.

L'espérance de rentabilité de cette stratégie Forex est de 97 pips et le risque de perte s'établit à 53 pips.

Le conseilLogo TradingSat

EUR/USD
Négatif à 1.1668 €
Objectif :
1.1571 (97 pips)
Stop :
1.1721 (53 pips)
Résistance(s) :
1.1745 / 1.1900 / 1.2000
Support(s) :
1.1570 / 1.1440 / 1.1110

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

EUR/USD : Sous pression malgré la bonne surprise du PIB au T3 en Zone Euro (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+328.70 % vs +11.67 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...