Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.0580 0.00 % Dernière cotation : 09h56

EUR/USD : Rendez-vous à 14h30 pour les prix américains à la consommation

mercredi 11 mai 2022 à 12h24

(BFM Bourse) - L'Euro continuait de souffrir face au Dollar, à 1,0560$ environ, dans un mince range depuis la fin du mois d'avril, en l'absence d'appétit pour le risque sur les marchés financiers. Les cambistes vont se tourner ce jour, avec une grande attention, sur les chiffres de l'inflation (IPC) aux Etats-Unis, qui "vont être un indicateur majeur pour les marchés. Et revêtir un caractère particulier car contrairement aux mois précédents, le consensus table cette fois-ci sur une progression moins forte des prix", pour Alexandre Baradez (IG France). L'enjeu est de situer dans le temps le pic d'inflation, et de jauger des possibilités, encore très théoriques, de léger assouplissement de la trajectoire brutale de hausse des taux directeurs fédéraux pour les prochains mois.

"Qui dit sommet sur l'inflation américaine ne signifie pas pour autant rechute rapide des prix, mais les marchés pourraient commencer à infléchir leur vision à sens unique et envisager une étape plus « consolidante ». Et cela pourrait commencer à se ressentir avec un début d'inflexion d'appétit pour le dollar bénéficiant ainsi à l'euro."

Sur le panier de produits le plus large, alimentation et énergie comprises, le mois dernier, l'US Bureau of Labor Statistics publiait pour rappel une hausse des prix annualisée à +8,5%. Deux événements majeurs en cours sont surveillés comme le lait sur le feu tant leur issue, proche ou lointaine, peur influer positivement sur les prix: d'une part le coup de frein brutal des capacités de production en Chine, l'usine du monde souffrant de la politique intransigeante des autorités pour lutter contre le Covid, et la guerre en Ukraine.

Comme le reconnaissait Emmanuel Auboyneau (Amplegest), dans une note de recherche récente, "les deux incertitudes liées à la durée de la guerre en Ukraine et à l'importance de la vague de Covid en Chine rendent l'analyse aléatoire à court terme." "Dans les deux cas, une amélioration rapide aurait des effets désinflationnistes immédiats (via les matières premières pour l'Ukraine et le rétablissement de la chaîne d'approvisionnement pour la Chine). Un prolongement de ces deux aléas ne ferait qu'arrimer l'inflation à des hauts niveaux" analysait le gérant.

Hier la monnaie unique n'a pas pu trouver dans le ZEW allemand un point d'appui. L'indicateur est ressorti au-dessus des attentes, bien qu'en territoire négatif à -34,3. Le professeur Achim Wambach, Président du ZEW, a apporté l'éclairage suivant:

"L'indicateur ZEW du climat économique a augmenté modérément ce mois-ci mais reste toujours à un niveau relativement bas. Par rapport au mois dernier, les perspectives de la situation économique en Allemagne sont donc un peu moins pessimistes. Les experts supposent toujours qu'elle va continuer à se détériorer, mais à un rythme moins rapide que prévu auparavant. Les fortes restrictions en Chine pour lutter contre les nouvelles infections au Covid-19 entraînent une forte baisse du bilan de la situation économique actuelle en Chine. C'est un poids lourd pour le développement futur de l'économie allemande. En ce qui concerne l'orientation de la politique monétaire de la BCE, une grande majorité d'experts s'attendent à une augmentation des taux d'intérêt au cours des six prochains mois. En conséquence, ils s'attendent à une baisse des taux d'inflation par rapport à leur niveau actuel très élevé ».

Une croix rouge est donc coché sur l'agenda des cambistes ce mercredi, à 14h30 (Heure de Paris), avec les différents indices des prix à la consommation aux Etats-Unis.

A suivre également les stocks de brut à 16h30.

Côté européen, Luis de Guindos, vice-président de BCE, a déclaré que l'inflation se maintiendrait à un niveau ferme en fin d'année, entre 4 et 4%. La présidente de la BCE, Christine Lagarde, a confirmé que les achats d'obligations cesseront en juillet.

A la mi-journée sur le marché des changes, l'Euro se traitait contre 1,0560$ environ.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Si le biais baissier de fond reste d'actualité sur la paire de devises, le point d'entrée n'est plus optimal depuis l'amorce d'un rebond hier après les décisions de la Fed et la conférence de presse. Les cambistes préféreront donc temporiser, dans l'attente d'un point d'entrée beaucoup plus intéressant.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre opinion est neutre à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Nous conserverons cette opinion neutre tant que les cours de la parité Euro Dollar (EURUSD) seront positionnés entre le support à 1.0454 USD et la résistance à 1.0758 USD.

Le conseilLogo TradingSat

EUR/USD
Neutre
Objectif :
- (-)
Stop :
- (-)
Résistance(s) :
1.0758 / 1.0855 / 1.1000
Support(s) :
1.0454 / 1.0250

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

EUR/USD : Rendez-vous à 14h30 pour les prix américains à la consommation (©ProRealTime.com)
©2022 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.30 % vs +27.34 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...