Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.1839 -0.28 % Dernière cotation : 13h02

EUR/USD : Rapport NFP sur l'emploi américain en point d'orgue statistique de la semaine

jeudi 2 juillet 2020 à 11h55

(BFM Bourse) - L'Euro / Dollar repartait à la hausse jeudi, retrouvant le coeur d'une figure latérale de consolidation très nerveuse, avec l'appui d'avancées (à confirmer) sur le front de la recherche d'un vaccin contre le Covid-19, maladie qui continue sa progression incontrôlable en particulier dans certains Etats du sud des Etats-Unis. L'Inde, la Russie et le Brésil continuent d'afficher également des chiffres inquiétants.

Selon les données de l'Université Johns Hopkins, dont les travaux font autorité en la matière, sur le seul territoire américain, près de 2 700 000 cas de positivité au SARS Cov-2 sont recensés, pour près de 130 000 décès. Le nombre de nouveaux cas quotidiens, après avoir marqué un palier vers les 20 000, a explosé, avec en particulier un pic le 26 juin au-delà des 45 000 et à proximité immédiate mercredi. Ce chiffre clef pour la lecture de la gravité de la situation a dépassé les 50 000 jeudi.

Pfizer et BioNtech ont annoncé des progrès dans le processus pouvant mener à la conception d'un vaccin. "Pour revenir sur l'espoir d'un vaccin, une étude a été déposée et les résultats doivent encore être analysés. Il n'est pas rare que l'on ait des nouvelles moins positives suite à l'espoir amené par un vaccin mais les marchés ne devraient pas trop s'en soucier, même en cas de déception sur l'efficacité de celui-ci." nuance Vincent Boy, analyste de marché pour IG France.

Au chapitre statistique mercredi, les marchés ont pu prendre connaissance des données finales des indicateurs baromètres d'activité PMI (enquêtes auprès de directeurs d'achats) en Europe. Les données sont au-delà des attentes pour l'industrie, à 47.4, après 3 mois abyssaux. IHS Markit a précisé: "Après une augmentation de huit points depuis mai, le PMI s'est largement repris depuis le point bas d'avril. Néanmoins, l'indice global a maintenant enregistré un niveau inférieur à 50,0 pendant 17 mois consécutifs, ce qui reste cohérent dans un secteur confronté à des conditions d'exploitation difficiles." Outre Atlantique, le bal des indicateurs avancés d'activité s'est gaiement poursuivi, sur fond de sinistre aggravation de la situation sanitaire... Le très suivi PMI manufacturier ISM a dépassé la barre des 50 points (52.6), largement au-dessus des attentes (49.5).

Mais le point d'orgue de la semaine sera sans nul doute atteint ce jeudi, avec le rapport NFP (rapport fédéral sur l'emploi), avancé à ce jeudi, en raison de la fermeture de Wall Street demain 3 juillet, veille du 4 juillet (Fête de l'Indépendance, Independence Day). Les cambistes ont eu un avant goût sur la convalescence de l'emploi américain hier, après le cataclysme provoqué par le confinement. Selon le cabinet ADP, qui a publié sa traditionnelle enquête sur l'emploi hier, le secteur privé (hors agriculture) ne serait parvenu qu'à créer 2 369 000 postes, sous les attentes. Pour rappel, avril marquait le "fond de la piscine" avec 19 409 000 postes détruit, et mai marquait la reprise d'appui avec plus de 3 000 000 de créations. Verdict à 14h30 avec les données fédérales. Le taux de chômage est attendu à 12.4% de la population active.

Dans l'immédiat, les chiffres européens de la matinée, concentrés à 11h00, sont ressortis mi-figue, mi-raisin: si les prix à la production ont faibli en mai plus que ne l'envisageaient les analystes et économistes interrogés, le taux de taux de chômage en Zone Euro, n'a que très faiblement progressé, à 7.4%, surprenant agréablement la communauté financière.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Après un franchissement sans aucune hésitation, de la borne haute d'un range, le 28 mai, sur accélération de la volatilité et extension ascensionnelle consécutive, le spot a libéré un potentiel d'énergie acheteuse important, jusqu'à revenir, quasiment sur ses points hauts de début mars. Momentanément, une phase de respiration, sous une forme de consolidation nerveuse, est envisagée. Cette consolidation large a enfin défini son ampleur (1,1170 / 1,1440). C'est dans cette bande de travail que sont envisagées, désormais, des oscillations erratiques.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre opinion est neutre à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Nous conserverons cette opinion neutre tant que les cours de la parité Euro Dollar (EURUSD) seront positionnés entre le support à 1.1110 USD et la résistance à 1.1440 USD.

Le conseilLogo TradingSat

EUR/USD
Neutre
Objectif :
- (-)
Stop :
- (-)
Résistance(s) :
1.1440
Support(s) :
1.1110 / 1.0785 / 1.0685

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

EUR/USD : Rapport NFP sur l'emploi américain en point d'orgue statistique de la semaine (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+311.10 % vs -1.98 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...