Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.0897 -0.05 % Dernière cotation : 20h40

EUR/USD : Powell et Lagarde écoutés pour leurs diagnostics et perspectives

jeudi 30 avril 2020 à 12h35

(BFM Bourse) - Les cambistes, qui ont composé hier avec l'issue de la réunion de comité de politique monétaire de la Fed (FOMC), s'apprête à faire de même ce jeudi avec le Conseil des Gouverneurs de la BCE. Si les marges de manoeuvre sur le plan purement monétaire sont ultra maigres, les vannes étant déjà ouvertes à fond, les opérateurs sur devises sont attentifs au degré de volontarisme des puissantes banques centrales de part et d'autre de l'Atlantique, ainsi qu'aux diagnostics et prévisions économiques et budgétaires, alors que la sortie de confinement s'amorce à peine, en Europe comme aux Etats-Unis.

La Fed achevait hier sa réunion de Comité de politique monétaire (FOMC). Sans surprise, l'Institution dirigée par J.Powell n'a pas expérimenté les taux négatifs, et a opéré un statu quo des taux fédéraux à un niveau plancher. Le soutien par injection de liquidités a été réaffirmé.

"Cette situation fait ressortir une économie sous intraveineuse de liquidités et le retour à la normale, c'est-à-dire une économie de marché qui fonctionne sans aides financières, sera des plus compliquée", a commenté Vincent Boy, analyste de marché chez IG France. "Autrement dit, toute remontée des taux semble de plus en plus difficile sans provoquer une crise importante sur les acteurs économiques, dépendants des taux bas et de l'argent facilement accessible", a poursuivi le spécialiste.

"Si aucune annonce d'importance n'a été faite, le message global que Jerome Powell hier soir a été très positif sur le court terme. Peu importe la dette, pourvu que « le soldat économie » soit sauvé par tous les moyens puisque les membres du FOMC ont décidé d'utiliser tous les outils à leur disposition" a pour sa part synthétisé John Plassard pour MIRABAUD Securities.

C'est aujourd'hui au tour de la BCE d'achever son Conseil des Gouverneurs. Un statu quo sur les taux, déjà à un niveau plancher est également très largement anticipé. La question des rumeurs d'augmentation du QE (Quantitative Easing), en revanche, va focaliser l'attention. Une option "peu convaincante", selon Stéphane Déo (La banque Postale AM). "Les annonces précédentes cumulées conduisent à plus de 1 100 milliards de QE cette année ce qui est largement suffisant pour absorber la totalité des déficits publics attendus." poursuit M. Déo "Et d'ailleurs le rythme actuel des achats a suffi à stabiliser les spreads de crédit ainsi que les spreads souverains. Il n'y a donc pas urgence et une annonce aujourd'hui semble peu probable."

Au chapitre statistique, principal rendez-vous de la journée hier: les toutes premières estimations du Produit Intérieur Brut (PIB) aux Etats-Unis, sont ressorties sous les attentes, à -4.8% par rapport à la richesse nationale créée au premier trimestre 2019. En moyenne, les analystes et économistes interrogés tablaient sur une contraction de 4.0%, alors que le processus de sortie de confinement s'amorce à peine aux Etats-Unis, touchés de plein fouet par l'épidémie de coronavirus. Il faut remonter au premier trimestre 2009 pour voir une contraction de cette ampleur.

C'est au tour de l'INSEE de publier ce même indicateur, ce matin. Le niveau de création de richesse nationale a plié, en toutes premières estimations, de 5.8% au premier trimestre, en données annualisées, alors qu'en moyenne, les économistes et analystes interrogés s'attendaient à une contraction moins forte, de l'ordre de 4%. Il s'agit de "la baisse la plus forte sur l'historique de la série trimestrielle, depuis 1949", nous précise l'institut statistique. "En particulier, elle est plus forte que celles enregistrées lors du premier trimestre 2009 (–1,6 %) ou au deuxième trimestre 1968 (–5,3 %). L'évolution négative du PIB au premier trimestre 2020 est principalement liée à l'arrêt des activités « non essentielles » dans le contexte de la mise en place du confinement à partir de la mi-mars".

A suivre donc, la décision de politique monétaire de la BCE à 13h45, et la conférence de presse de l'institution à 14h30. Côté américain, programme dense également avec à 14h30, les revenus et dépenses des ménages, ainsi que les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage. A suivre également l'indice PMI de Chicago à 15h45.

A la mi-journée sur le marché des changes, l'Euro se traitait contre 1,0850$ environ.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La paire de devises EURUSD a réintégré la base de travail au-dessus des 1,0785$. Il n'y a pas eu, donc, de validation de rupture de la zone précitée, et la fonte vers les 1,0630 est un scénario invalidé, et reporté. Avis neutre en ce début de semaine sur la paire de devises phare, tout en gardant sous surveillance rapprochée cette base technique de garde-fou à 1,0785$.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre opinion est neutre à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Nous conserverons cette opinion neutre tant que les cours de la parité Euro Dollar (EURUSD) seront positionnés entre le support à 1.0785 USD et la résistance à 1.1000 USD.

Le conseilLogo TradingSat

EUR/USD
Neutre
Objectif :
- (-)
Stop :
- (-)
Résistance(s) :
1.1000 / 1.1110 / 1.1440
Support(s) :
1.0785 / 1.0685 / 1.0630

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

EUR/USD : Powell et Lagarde écoutés pour leurs diagnostics et perspectives (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+311.10 % vs -8.67 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...