Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.1803 -0.10 % Dernière cotation : 08h00

EUR/USD : Nouveau cadre d'oscillations confirmé

jeudi 23 juillet 2020 à 11h42

(BFM Bourse) - L'Euro accentuait ses gains face au Dollar depuis le franchissement sans concession des 1,1440$, avec l'appui d'un long et difficile sommet européen soldé par une entente des dirigeants de l'UE sur un plan de relance.

Les 27 se sont donc entendus mardi - l'unanimité est pour rappel requise -, à l'issue d'un sommet européen historiquement long, sur un plan de relance de 750 Milliards d'euros, face à l'impact économique de la pandémie, panachés de la façon suivante:

- 360 Milliards sous forme de prêts au pays membres qui en feront la demande. Chaque pays bénéficiaire, qui y trouve l'avantage de profiter de taux avantageux car négociés à l'échelle européenne, devra rembourser le capital emprunté.

- 390 Milliards sous forme de subventions qui seront transférées aux pays qui en ont le plus besoin, et qui seront remboursés, pour leur part, par les Vingt-Sept. C'est sur cette dernière tranche que les débats ont été les plus âpres, en raison de l'opposition initiale des pays dits "frugaux" (Pays-Bas, Suède, Autriche, Danemark, auxquels s'est rallié la Finlande).

La grande nouveauté de ce plan historique est l'endettement commun, au nom des 27, à une échelle aussi large. Jusque là, l'endettement commun restait marginal, le budget européen annuel restant à l'équilibre.

"Il s'agit d'un moment historique dans l'histoire de l'Union Européenne en raison des sommes engagées, de l'abnégation de certains pays qui n'ont pas cédé face aux pays dits "frugaux" qui souhaitaient réduire l'aide apportée, ainsi que des modalités de financement, grâce notamment à des obligations de l'Union Européenne", commente Sébastien GALY, Strategiste Macro Senior, Nordea Asset Management.

A l'inverse, le Dollar paie l'aggravation de la pandémie de Covid-19 aux Etats-Unis, pays le plus endeuillé de la planète. Il paie également les errements de Donald Trump sur le sujet, et apparait comme depuis le début de l'épidémie, à contre-temps. Il vient de qualifier de "grave" la situation sanitaire aux Etats-Unis... Et ce alors que le nombre de cas recensés explose, et que le nombre de cas quotidiens ne reflue que très légèrement après un pic proche de 80 000 le 16 juillet.

"Cela va sûrement, malheureusement, empirer avant de s'améliorer. Je n'aime pas dire ça mais c'est comme ça", a-t-il déclaré à la Maison Blanche, avant d'appeler "tout le monde" à porter un masque quand la distanciation physique n'est pas possible. Superbe contre temps !

La question diplomatique avec la Chine pèse également. La demande de fermeture du Consulat chinois de Houston est le dernier épisode en date de cette nouvelle guerre froide. L'annonce de cette décision intervient sur fond de tensions exacerbées entre les deux puissances sur plusieurs fronts: loi controversée sur la sécurité nationale à Hong Kong, accusations d'espionnage, et situation des droits de l'Homme au Xinjiang (nord-ouest) notamment.

Au chapitre statistique, encore désert hier côté européen, les opérateurs ont pu prendre connaissance de repères immobiliers outre Atlantique. Déception à signaler sur le front immobilier avec un indice des prix en contraction en mai (-0,3%), là où en moyenne, les économistes attendaient une hausse de 0,3% (données Fannie Mae et Freddie Mac). Les ventes de logements anciens ont également déçu. Par ailleurs, les stocks de pétrole aux Etats-Unis ont bondi de près de 5 millions de barils la semaine dernière, prenant à contre-pied les économistes et analystes interrogés.

A suivre ce jeudi outre Atlantique, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30, et l'indice des indicateurs avancés à 16h00.

A la mi-journée sur le marché des changes, l'Euro se traitait contre 1,1595$ environ.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

En dépassant sur accroissement de volatilité la barre des 1,1440$, et en réalisant une extension haussière immédiate. la paire de devises phare a défini un nouveau cadre de travail, offensif. Une phase de pullback sur les 1,1440 n'est pas exclure à terme. Avis neutre dans l'immédiat, en l'absence de point d'entrée intéressant.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre opinion est neutre à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Nous conserverons cette opinion neutre tant que les cours de la parité Euro Dollar (EURUSD) seront positionnés entre le support à 1.1440 USD et la résistance à 1.1690 USD.

Le conseilLogo TradingSat

EUR/USD
Neutre
Objectif :
- (-)
Stop :
- (-)
Résistance(s) :
1.1690 / 1.1745 / 1.1830
Support(s) :
1.1440 / 1.1110 / 1.1000

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

EUR/USD : Nouveau cadre d'oscillations confirmé (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.20 % vs -2.41 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...