Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.0897 -0.05 % Dernière cotation : 18h46

EUR/USD : Les deux devises souffrent autant... et s'équilibrent

lundi 20 avril 2020 à 12h40

(BFM Bourse) - Résurgence très nette des peurs sur l'économie mondiale, dans le cadre de la pandémie de COVID-19, sur les changes, avec une poursuite ce lundi encore de la dérive en bas de canal de l'Euro, devise baromètre de l'appétence au risque par excellence, face au Dollar. Les différentes statistiques économiques publiées depuis jeudi, concernant les Etats-Unis, encore plus calamiteuses que ne le laissaient augurer les différents consensus, pèsent significativement.

Dans cette équation complexe aux inconnues multiples, le Dollar ne reprend pas franchement la main pour autant, en raison d'une part de l'absence de conséquences positives sur le prix du baril des décisions de réduction progressive de production de l'OPEP élargi (OPEP+), et d'autre part des craintes soulevées par la perspective d'un dé-confinement trop hâtif.

Le pétrole, baromètre essentiel, dévisse, avec une demande qui s'effondre, dans un marché inondé de brut à bas coût, en l'absence d'engagements plus fermes des membres de l'OPEP élargi, et avec des réserves (stocks) outre Atlantique qui débordent. Le baril de brut léger américain (WTI) faisait même une incursion sous les 15$ cette nuit; une première depuis une vingtaine d'années !

"Cette pression sur le prix du baril fait ressortir les tensions sur la demande et l'abondance d'offre qui mène à une rupture dans les capacités de stockage aux Etats-Unis. Ce prix n'est tenable pour aucun producteur et cela pourrait mener à de nombreuses autres faillites dans le secteur", commente ce matin Vincent Boy, analyste de marché chez IG France.

"Sur le plan de la pandémie, Donald Trump semble de plus en plus en désaccord avec de nombreux gouverneurs américains sur la réouverture de certains Etats et soutient même les manifestations aux Etats-Unis pour la reprise de l'activité. En effet, certains sont allés contre le confinement et l'interdiction de se réunir en groupe en manifestant dans les rues pour forcer l'administration à autoriser la reprise du travail", s'inquiète V. Boy.

Au chapitre statistique, les chiffres définitifs de l'excédent commercial pour la Zone Euro publiés ce matin, bien qu'au-delà des attentes, ne seront pas à impact fort, dans le sens où ils concernent le mois de février, et les cambistes vont devoir à court terme composer avec les données avancées pour mars...

Vendredi matin, les opérateurs se sont réveillés avec la dureté de la réalité, avec une batterie de chiffres officiels chinois, dont une chute vertigineuse des ventes au détail de près de 16% en mars (rythme annualisé). Chute encore plus brutale que ne le laissait augurer le consensus pour le PIB au T1 en Chine (-6.8% sur un rythme annualisé), contre +6,0% en T4 2019...

Les salles des marchés ont par ailleurs composé avec les données définitives des différents indices des prix à la consommation, en données finales pour le mois de mars en Zone Euro. Hors éléments jugés volatils (alimentation, énergie, alcool, et tabac), les prix ont progressé en rythme annualisé de 1%, soit une dynamique confirme aux attentes. Enfin, outre Atlantique, l'indice des indicateurs avancés (CB) a plongé de 6.7%.

Dans ce contexte, l'indice ZEW allemand est attendu avec anxiété demain, 11h00. Après un mois de mars à -49.5, le consensus est à -40.0. Soit des niveaux comparables, pour l'instant, à ce qu'ils étaient au pire de l'épisode grec (2012) et de la crise financière de 2008/2009.

A la mi-journée sur le marché des changes, l'Euro se traitait contre 1,0870$ environ.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La réaction haussière, qui a commencé à prendre forme, comme envisagé, au sein même d'une bande identifiée entre 1,0785$ et 1,1110$, dès le 7 avril, est désormais complètement essoufflée. Une rupture franche et sans hésitation de la borne basse du range qui nous sert de cadre de travail viendrait d'ailleurs délivrer un message baissier clair et ouvrir de nouvelles cibles basses. Nous n'y sommes toutefois pas, et attention aux faux signaux. Dans l'immédiat, une pause, sous la forme d'un coup d'arrêt, au coeur même de cette bande s'organise. Avis neutre maintenu, avec mise sous surveillance rapprochée des 1,0785$.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre opinion est neutre à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Nous conserverons cette opinion neutre tant que les cours de la parité Euro Dollar (EURUSD) seront positionnés entre le support à 1.0785 USD et la résistance à 1.1110 USD.

Le conseilLogo TradingSat

EUR/USD
Neutre
Objectif :
- (-)
Stop :
- (-)
Résistance(s) :
1.1110 / 1.1444
Support(s) :
1.0785 / 1.0685 / 1.0454

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

EUR/USD : Les deux devises souffrent autant... et s'équilibrent (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.30 % vs -8.67 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...