Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.1995 +0.49 % Dernière cotation : 16h10

EUR/USD : Le spot pris au piège d'une actualité épineuse

lundi 20 août 2018 à 12h37

(BFM Bourse) - L'Euro calait rapidement, lundi à la mi-journée, face au Dollar, après deux séances d'apaisement, avec des signes d'amélioration (tout relatifs) sur les dossiers turcs et commerciaux sino-américains. Ces deux sujets centraux restent au coeur de l'actualité financière, et leurs fils d'informations respectifs figurent en priorité sur les écrans des salles des marchés, tant l'appétit pour le risque y est conditionné. Et l'Euro est justement un actif à risque par excellence, par opposition au Dollar, dont le caractère de valeur refuge n'est plus à démontrer.

En ce qui concerne la guerre commerciale entre Pékin et Washington, les marchés ont été momentanément soulagés d'apprendre la venue d'une délégation chinoise à Washington, avec des intentions de négociation concernant les tarifs douaniers. Rappelons que théoriquement, c'est dans trois jours que les Etats-Unis vont officiellement taxer 16 Milliards de Dollars supplémentaires sur une série de produits importés de Chine. Ce qui portera à 50 Milliards la valeur totale des produits taxés, sans compter les nouvelles menaces pour le mois de septembre, portant sur 200 Milliards de Dollars de produits chinois taxables. Ce qui porterait potentiellement le total à 250 Millards de produits chinois taxés par les USA.

Le vice-ministre du Commerce Wang Shouwen doit rencontrer le sous-secrétaire américain au Trésor en charge des affaires internationales, David Malpass, à l'invitation des Etats-Unis.

Concernant le non moins épineux dossier turc, il va continuer d'alimenter les débats sur le marché des changes, tant ses problématiques commerciales, monétaires, financières, et diplomatiques sont inextricablement entremêlées. L'agence de notation S&P, la plus suivie par les investisseurs, abaisse la note de la Turquie, de BB- à B+ (très spéculatif), avec une perspective stable, et elle considère qu'il y a désormais un risque de récession pour 2019, étant donné les conséquences pour le budget de l'Etat de la chute de la livre turque.

Dans un rapport mensuel, publié ce jour, le Ministre des Finances allemand M. Scholz, reconnait que la crise turque constitue, avec la guerre commerciale menée par Washington, et l'hypothèse d'un Brexit sans accord, un risque pour la première économie de la Zone Euro. L'Allemagne est le deuxième pays étranger investisseur en Turquie.

Alors que la Turquie, dont la monnaie, la Livre turque, a perdu environ 40% de sa valeur depuis le début de l'année, cristallise les inquiétudes, c'est symboliquement la Grèce, qui soulage les salles des marchés, dans la mesure où c'est officiellement aujourd'hui la fin du plan d'aide financière de la part de l'UE et du FMI. Ce qui ne signifie par pour autant la fin des efforts de réformes structurelles de la part de l'Etat hellène. Dans tous les cas, l'espoir de voir la Grèce pouvoir se financer elle-même sur les marchés renait.

Les cambistes ont pris connaissance vendredi de l'indice des prix à la consommation en Zone Euro, mesure phare de l'inflation. Pour le mois de juillet, en rythme annuel, les prix ont augmenté de 2.1%, stables par rapport à juin, et conformes aux attentes des économistes et analystes interrogés. Des résultats qui devraient satisfaire la Banque Centrale Européenne, dans le sens où la dynamique des prix dépasse désormais légèrement la cible. L'hypothèse d'une fin du programme de rachats d'actifs d'ici la fin de l'année, et celle d'une remontée des taux directeurs à l'automne 2019 en est renforcée.

A suivre à 18h00, le discours du Président de la Banque d'Allemagne, M. Weidmann, qui devrait appuyer cette thèse d'une normalisation progressive de la politique monétaire européenne.

De l'autre côté de l'Atlantique, l'indice de confiance des ménages (Université du Michigan), en données préliminaires pour le mois d'août, est ressorti en fin de semaine dernière à 95,3 contre 98,1 attendu par le consensus, à un plus bas de 11 mois.

En point d'orgue de la semaine, à suivre la réunion des banquiers centraux à Jackson Hole, siège de la Fed de Kansas City, qui sera comme chaque année suivie de très près par les marchés vendredi après-midi, avec l'intervention de Jerôme Powell.

A la mi-journée sur le marché des changes, l'Euro se traitait contre 1,1410$.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Aucun changement sur les plans corrélés graphiques techniques et psychologiques:

La monnaie unique reste donc sous pression, sans qu'aucun point d'entrée graphique baissier intéressant ne se dégage. Avis neutre proposé dans l'immédiat, comme vendredi. Les risques de stop sur prise de position baissière dans l'immédiat étant trop forts. La volatilité potentielle au sine d'une large bande entre 1,1285 et 1,1490$ est trop forte, pour la mise en place d'un plan de trading serein.

Naturellement, une rupture des 1,1285$ avec confirmation en données de clôture, viendrait ouvrir précocement de nouvelles cibles baissières, bien plus basses.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre opinion est neutre à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Nous conserverons cette opinion neutre tant que les cours de la parité Euro Dollar (EURUSD) seront positionnés entre le support à 1.1285 USD et la résistance à 1.1490 USD.

Le conseilLogo TradingSat

EUR/USD
Neutre
Objectif :
- (-)
Stop :
- (-)
Résistance(s) :
1.1490 / 1.1628 / 1.1745
Support(s) :
1.1285 / 1.1025

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

EUR/USD : Le spot pris au piège d'une actualité épineuse (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+328.40 % vs +12.25 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...