Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.1710 -0.27 % Dernière cotation : 12h54

EUR/USD : Lagarde se contente de surveiller la dynamique de l'Euro

vendredi 11 septembre 2020 à 12h02

(BFM Bourse) - La BCE, qui achevait hier un Conseil des Gouverneur, ne s'alarme pas outre mesure de l'appréciation de l'Euro (voir plus bas): il n'en fallait pas davantage pour redonner de l'allant à la monnaie unique, au sein même d'une longue figure de latéralisation.

La Banque Centrale Européenne n'a pas infléchi d'un iota sa politique, et n'a pas donné d'orientations stratégiques majeures pour les mois à venir, comme l'avait fait la Fed en préambule du dernier symposium de Jackson Hole.

Emmanuel Auboyneau, Gérant Associé Amplegest, a noté: "On attendait la présidente de la BCE sur la parité euro dollar après la forte remontée de la monnaie européenne cet été. Elle a confirmé que ce sujet était bien à l'ordre du jour des réflexions de la BCE, tout en indiquant qu'il ne fallait pas surréagir et que cette question ne faisait pas partie des missions affichées de la banque. Cependant, comme la remontée de l'euro contribue au mouvement actuel de désinflation, la Banque Centrale ne peut que s'en préoccuper. La parité euro dollar est donc sous surveillance, sans plus de précision. Pas sûr que ces déclarations puissent agir dans le sens d'un repli de l'euro face au la monnaie américaine…"

Christine Lagarde s'est toutefois voulu rassurante en déclarant que "les risques déflationnistes sont en baisse". Pour Carsten Brzeski, chef économiste chez ING, la dirigeante de l'institution s'est livrée à un "exercice d'équilibre verbal intéressant, voire risqué". "Mentionner le taux de change dans sa déclaration introductive pour la première fois depuis plus de deux ans et insister sur les révisions à la hausse des prévisions d'inflation (sous-jacente) pourrait à terme déclencher un nouveau renforcement de l'euro", écrit-il. Ce qui, selon lui, "signifie que la BCE semble s'inquiéter de l'appréciation de l'euro, mais pas trop encore".

John Placard (Mirabaud) a synthétisé: "Amélioration des perspectives économiques ou encore niveau de l'euro considéré comme « raisonnable », Christine Lagarde a dépeint un tableau de la zone euro avec certes des incertitudes, mais un retour de la confiance. Il n'en fallait pas plus pour que les investisseurs reprennent du poil de la bête tout comme l'euro d'ailleurs. Le doute quant à de nouvelles interventions monétaires pourrait ainsi refaire surface et gâcher quelque peu la fête."

Au chapitre statistique jeudi, déception franche à signaler sur le front de la production industrielle française, en hausse de 3.8% en juillet, largement sous les attentes. Outre Atlantique, pour la semaine 36, les nouvelles inscriptions aux allocations chômage ressortent à 884 000 selon les deniers chiffres du Département du Travail, un chiffre comparable à celui publié la semaine dernière pour la semaine 35, mais qui manque toutefois les attentes. La hausse surprise des stocks de brut a également inquiété. En revanche, l'indicateur avancé constitué par l'indice des prix à la production, pour le mois d'août, a dépassé les attentes, et ce quelle que soit l'assiette de produits retenu. En particulier, hors alimentation et énergie, éléments jugés volatils, les prix à la production ont progressé en rythme mensuel de 0,4%.

À l'agenda statistique ce vendredi, à suivre en priorité l'indice des prix à la consommation aux Etats-Unis à 14h30. Déjà publié ce matin, l'indice des prix à la consommation en Allemagne pour le mois d'août en données finales est ressorti à -0,1%, parfaitement dans la cible, selon les données DeStatis.

A la mi-journée sur le marché des changes, l'Euro se traitait contre 1,1870$ environ.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La paire de devises Euro / Dollar est en phase très haute d'une figure de latéralisation, dont la base reste solidement ancrée à 1,1745$. En l'absence de point d'entrée suffisamment intéressant, les cambistes éviteront de prendre position sur le spot. Nous laissons sous surveillance rapprochée la zone graphique et technique majeure des 1,1745 / 1.1750$. Sa rupture serait synonyme de libération d'énergie vendeuse. A condition que cette rupture soit validée techniquement. Ce niveau est amené à être une nouvelle fois testé... Seul un dépassement net et franc des 1,2000$ crédibiliserait le scénario d'une poursuite à l'automne d'un développement haussier majeur.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre opinion est neutre à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Nous conserverons cette opinion neutre tant que les cours de la parité Euro Dollar (EURUSD) seront positionnés entre le support à 1.1745 USD et la résistance à 1.2000 USD.

Le conseilLogo TradingSat

EUR/USD
Neutre
Objectif :
- (-)
Stop :
- (-)
Résistance(s) :
1.2000 / 1.2155 / 1.2323
Support(s) :
1.1745 / 1.1570 / 1.1440

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

EUR/USD : Lagarde se contente de surveiller la dynamique de l'Euro (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+333.20 % vs -3.13 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...