Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
0.9783 -0.11 % Dernière cotation : 12h26

EUR/USD : La monnaie unique, un actif à risque sous pression

jeudi 1 septembre 2022 à 11h29

(BFM Bourse) - L'Euro restait en difficulté face au Dollar, à proximité immédiate de la parité parfaite, alors que les derniers chiffres de l'inflation publiés hier abondent dans le sens du ton ferme du dernier compte-rendu du Conseil des Gouverneurs de la Banque Centrale Européenne.

L'indice des prix à la consommation dans l'Union monétaire a accéléré au-delà des attentes, à +9,1% en rythme annualisé. Hors alimentation, énergie, alcool et tabac (éléments volatils), les prix ont progressé de 4,3%, contre 4,1% attendus, provoquant une pression sur l'ensemble des classes d'actifs à risque, famille dont l'Euro est un représentant éminent...

Sans surprise, c'est l'énergie qui tire directement et indirectement les prix vers le haut. "S'agissant des principales composantes de l'inflation de la zone euro, l'énergie devrait connaître le taux annuel le plus élevé en août (38,3%, comparé à 39,6% en juillet), suivie de l'alimentation, alcool & tabac (10,6%, comparé à 9,8% en juillet), des biens industriels hors énergie (5,0%, comparé à 4,5% en juillet) et des services (3,8%, comparé à 3,7% en juillet)", détaille EuroStat dans son communiqué.

"Les Banques Centrales n'ont dès lors pas d'autre alternative que d'agir vigoureusement pour tenter d'enrayer cette nouvelle spirale, même si l'objectif des 2% d'inflation à court terme parait de toute façon illusoire" tranche Emmanuel Auboyneau (Amplegest). "Les hausses de taux vont se poursuivre à un rythme soutenu, quitte à impacter la croissance économique. C'est d'autant plus probable qu'à ce jour, le socle de croissance reste solide aux yeux de ces institutions, et que l'activité mondiale bénéficie de plusieurs moteurs efficaces."

Pourtant, la crise gazière européenne reste une épine, et non des moindres, dans la chaussure de la relance. Le géant russe du gaz Gazprom a comme prévu stoppé les approvisionnements via le gazoduc Nord Stream 1 pour des raisons de maintenance. L'interruption doit durer trois jours. "Alors que l'Europe tient à souligner que ses niveaux de stockage sont bien en avance sur le calendrier, l'absence de reprise des flux samedi serait un coup dur avant ce qui s'annonce déjà comme un hiver nerveux et coûteux", prévient Craig Erlam d'Oanda.

Hier outre Atlantique, les yeux se sont tournés vers l'enquête ADP, traditionnel avant-goût avant la publication demain du rapport fédéral mensuel. Le cabinet privé en RH a mis en évidence 132 000 créations de postes dans le secteur privé (hors agriculture), manquant complètement la cible.

A suivre cet après-midi le baromètre ISM manufacturier et les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage. De ce côté-ci de l'Atlantique, les cambistes viennent de prendre connaissance d'une batterie d'indicateurs PMI industriels, en ligne avec les attentes pour l'ensemble de la Zone Euro, légèrement décevant pour l'Allemagne. L'indicateur est néanmoins sous la barre des 50 points, à 49,6, ce qui marque une contraction de l'activité secondaire.

"La faiblesse de la demande et les opérations de déstockage dans les entreprises annoncent de nouveaux reculs de la production dans les mois à venir. De fait, le ratio carnets de commandes stocks de produits finis – un indicateur clé des niveaux d'activité futurs – signale la plus forte contraction depuis 2009, abstraction faite des pics enregistrés lors des mois de confinements imposés au début de la crise sanitaire", a précisé Chris Williamson, Chief Business Economist à S&P Global Market Intelligence.

A la mi-journée sur le marché des changes, l'Euro se traitait contre 1$ environ.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Le biais de fond reste puissamment baissier, sous une moyenne mobile à 50 jours (en orange) qui exerce un poids graphique important. Dans l'immédiat, des oscillations nerveuses autour de la parité sont envisagées. A noter l'accélération baissière de la courbe de tendance de fond précitée. Plus la moyenne mobile à 20 jours se rapproche de la moyenne mobile à 50 jours (en orange), plus le point d'entrée baissier nous parait intéressant.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre avis est négatif à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Notre point d'entrée est à 1.0027 USD. L'objectif de cours de notre scénario baissier se situe à 0.9701 USD. Pour préserver le capital engagé, nous vous conseillons de positionner un stop de protection à 1.0141 USD.

L'espérance de rentabilité de cette stratégie Forex est de 326 pips et le risque de perte s'établit à 114 pips.

Le conseilLogo TradingSat

EUR/USD
Négatif à 1.0027 €
Objectif :
0.9701 (326 pips)
Stop :
1.0141 (114 pips)
Résistance(s) :
1.0175 / 1.0274 / 1.0350
Support(s) :
0.9900 / 0.9700

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

EUR/USD : La monnaie unique, un actif à risque sous pression (©ProRealTime.com)
©2022 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+314.00 % vs +14.71 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...