Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.1265 +0.12 % Dernière cotation : 15h40

EUR/USD : La monnaie unique est un baromètre de l'appétit pour le risque

vendredi 26 octobre 2018 à 12h30

(BFM Bourse) - L'Euro continuait de perdre du terrain face au Dollar vendredi, dans un marché miné par la perspective d'un bras de fer durable entre Rome et Bruxelles sur la question du budget national italien 2019.

Ce bras de fer pose des questions, par ailleurs, sur l'avenir de l'Union Européenne, ou du moins de la redéfinition de ses institutions et prérogatives. Pour rappel, le dossier a atteint des sommets de nervosité mercredi, avec une scène surréaliste, où en protestation contre les exigences de Bruxelles, un euro-député italien a piétiné les notes de Pierre Moscovici, Commissaire Européen aux Affaires économiques et financière.

Bruxelles, qui a rejeté en l'état le budget italien 2019, laisse trois semaines au gouvernement populiste italien pour corriger le tir. Rome campe fermement sur ses positions et refuse de faire la moindre concession, pour pouvoir engager ses promesses de campagne, notamment la mise en place d'un revenu universel.

Mario Draghi est naturellement revenu sur le sujet, vendredi en conférence de presse clôturant deux jours de réunion du Conseil des Gouverneurs de la Banque Centrale Européenne (BCE):

Il estime que la situation du pays pourrait se propager à d'autres, mais "de manière limitée", et, sur un plan personnel, il s'est dit confiant dans la possibilité d'un accord entre Rome et la Commission européenne. Conséquence immédiate, le spread italo-allemand (écart de taux de référence entre le taux italien et le taux allemand) s'est détendu de 10 poins de base.

Pour le reste, sans surprise, la puissante Institution monétaire basée à Francfort a laissé ses taux directeurs inchangés, à un taux historiquement bas, et répété son intention de mettre fin au QE (Quantitative Easing) à fin décembre 2018. Aucune remontée des taux avant juin 2019 (date qui peut être repoussée) n'est prévue.

Par ailleurs, la monnaie unique, devises à risque par excellence par opposition au Dollar-refuge, continue de subir les pressions liées à l'affaire Khashoggi, qui empoisonne les relations diplomatiques bilatérales entre Washington et Riyad, et dont les répercussions potentielles vont naturellement bien au-delà des remettons entre les deux pays. L'Arabie Saoudite commence à peine à évoquer pour la première fois une forme de préméditation, dans la mort du journaliste dissident au sein du Consulat saoudien à Istanbul.

Au chapitre macroéconomique jeudi, l'indice IFO du climat des affaires en Allemagne a décru sous les 103 points, provocant un sentiment de déception sur les marchés, mécaniquement défavorable à la monnaie unique.

Côté américain, les investisseurs ont composé avec une batterie de chiffres pour le moins contrasté hier. En ce qui concerne les écarts les plus notables par rapport à la cible, citons les commandes de biens durables, hors équipements de transport, qui ont quasiment stagné en septembre (consensus à +0,5%), un creusement du déficit de la balance commerciale des biens, ainsi qu'un ralentissement significatif du rythme d'expansion des stocks des grossistes.

Le point d'orgue macroéconomique, à potentiel fort impact sur la paire de devises concerné, est prévu à 14h30 (Heure Française) avec la publication des données avancées du Produit Intérieur Brut (PIB) américain pour le troisième trimestre. En rythme annualisé, la croissance est attendue à 3.3%, contre 4.2% le trimestre précédent.

A la mi-journée sur le marché des changes, l'Euro se traitait contre 1,1360$ environ.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Sur le plan technique, la situation ne change pas d'un iota et nous maintenons notre objectif baissier.

Le seuil des 1,1490/1.1500$, lourdement fragilisé, a fini par céder, dans une libération importante d'énergie vendeuse mercredi 24 octobre. Ce niveau est désormais une résistance majeure, et les cambistes réagiront de manière adaptée à son prochain contact, à terme. La psychologie de marché dominante reste lourdement baissière.

La moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé) continue de faire office de résistance dynamique. Le biais baissier est non seulement réaffirmé, mais intensifié.

Les cambistes continueront de travailler le spot en short, en visant une zone de cours proche des 1,1285$. Aucun garde-fou graphique n'est identifiable sur ce chemin baissier. ils ajusteront simplement en conséquence leur stop de protection.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre avis est négatif à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Notre point d'entrée est à 1.1360 USD. L'objectif de cours de notre scénario baissier se situe à 1.1286 USD. Pour préserver le capital engagé, nous vous conseillons de positionner un stop de protection à 1.1386 USD.

L'espérance de rentabilité de cette stratégie Forex est de 74 pips et le risque de perte s'établit à 26 pips.

Le conseilLogo TradingSat

EUR/USD
Négatif à 1.1360 €
Objectif :
1.1286 (74 pips)
Stop :
1.1386 (26 pips)
Résistance(s) :
1.1490 / 1.1630 / 1.1745
Support(s) :
1.1285 / 1.1025

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

EUR/USD : La monnaie unique est un baromètre de l'appétit pour le risque (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+308.90 % vs +1.77 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...