Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.0811 -0.32 % Dernière cotation : 03/04

EUR/USD : La Fed ouvre toutes les vannes à fond

mardi 24 mars 2020 à 11h25

(BFM Bourse) - Lorsque l'on aborde une analyse de l'Euro / Dollar dans l'immédiat, il n'est plus question de mettre dans la balance, de part et d'autre de l'Atlantique, les politiques sanitaires (soins, tests, confinement, couvre-feu), les politiques monétaires, et les décisions budgétaires. Tout simplement parce que sur tous ces domaines, tout l'arsenal disponible est employé, tous les verrous ont sauté, toutes les vannes sont ouvertes au maximum, pour tenter d'amoindir l'impact, qui sera quoiqu'il arrive profond, de la pandémie liée au coronavirus SARS-Cov 2, responsable de la maladie de Covid19, qui a fait plus de 16 500 morts à travers la planète.

Dernier événement en date, hier soir, des progrès sur un accord budgétaire entre Démocrates et Républicains au Congrès sur un plan de relance massif. Enfin !

Face à la crise du Covid-19, les principales banques centrales ont fini par administrer des remèdes de cheval à leurs économies en souffrance. Et ce dans un but de soutien massif à une économie globalisée en danger, dans le cadre de la pandémie de coronavirus, qui paralyse les échanges, les approvisionnements, la production, l'organisation même du travail. Le confinement des populations des principales puissances économiques de la planète est quasiment la norme, à quelques exceptions près. 1,7 Milliard de personnes sont concernées sur la planète. Les règles budgétaires ont également été assouplies dans les principales puissances économiques de la planète. Concrètement, on laisse "courir" les déficits sans entrave. Du jamais vu en Europe dans l'histoire récente, avec la sacro-sainte règle des 3% qui vole en éclats...

La Federal Reserve a étendu davantage ses mesures. "Hier la Fed à quand même permis aux marchés d'espérer ouvrir dans le vert après avoir annoncé un achat illimité d'actifs, comprenant également des obligations d'entreprises. En revanche ce type de rachat ne semble pas concerner le marché des « High Yield », les obligations d'entreprises ayant une note de crédit qui les rangent dans une catégorie spéculative" , a noté Vincent Boy (IG France).

"Si les États-Unis connaissaient déjà un déficit massif, le coronavirus va aggraver lourdement la situation obligeant le département du Trésor à bientôt émettre des obligations à 20 (plus émis depuis 1986), 50 ou encore à 100 ans dans le but de susciter l'intérêt des investisseurs pour la dette publique et comme moyen de financer le déficit croissant afin de profiter des taux d'intérêt historiquement bas. La thématique n'est pas nouvelle, mais fait aujourd'hui de plus en plus de sens", selon John Plassard (Mirabaud).

La question à se poser désormais est celle de la différence de résilience entre les économies de part et d'autre de l'Atlantique. L'avantage est probablement en faveur des Etats-Unis. Par ailleurs, les attributs de valeur refuge pleinement retrouvé par le Dollar, qui fait, face à un panier de devises, mieux que toutes les classes d'actifs traditionnellement défensives (or, actions défensives) jouent également en sa faveur. Le Dollar Index dépassait en fin de semaine dernière la barre psychologique des 100$.

Dans ce contexte, la publication ce matin des indicateurs PMI (baromètres d'activité) en Europe est passée à l'arrière plan. En toutes premières estimations pour le mois en cours, le PMI manufacturier en Zone Euro est ressorti à 44.8, au-delà des attentes, largement au-dessus de la composante services qui s'est effondrée à 28.4, au plus bas depuis... la création de l'indicateur !

A la mi-journée sur le marché des changes, l'Euro se traitait contre 1,0830$ environ.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Le rebond technique, initié le 20 mars sur bougie en marteau inversé, qui a suivi l'envolée spectaculaire du Dollar (10 - 19 mars), ouvre la perspective d'un point d'entrée graphique baissier pertinent. Les cambistes les plus actifs viseront dans un premier temps un retour sur les points bas du 23 mars (1,0630$). On en testera alors, le cas échéant, les qualités de garde-fou.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre avis est négatif à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Notre point d'entrée est à 1.0868 USD. L'objectif de cours de notre scénario baissier se situe à 1.0631 USD. Pour préserver le capital engagé, nous vous conseillons de positionner un stop de protection à 1.0947 USD.

L'espérance de rentabilité de cette stratégie Forex est de 237 pips et le risque de perte s'établit à 79 pips.

Le conseilLogo TradingSat

EUR/USD
Négatif à 1.0868 €
Objectif :
1.0631 (237 pips)
Stop :
1.0947 (79 pips)
Résistance(s) :
1.1110 / 1.1440 / 1.1570
Support(s) :
1.0785 / 1.0685 / 1.0630

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

EUR/USD : La Fed ouvre toutes les vannes à fond (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+306.40 % vs -16.43 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...