Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.1135 +0.79 % Dernière cotation : Hier

EUR/USD : La crise turque continue de faire pression sur l'Euro

lundi 13 août 2018 à 12h31

(BFM Bourse) - L'Euro poursuivait sa décrue face au Dollar lundi, toujours affectée par la dégringolade de la Livre Turque, qui a perdu plus de 40% depuis le début de l'année. Les pertes sur la monnaie unique tendaient toutefois à être plus contenues que sur la seule journée de vendredi (111 pips).

A la mi-journée, la Livre turque, à l'origine de l'aversion actuelle pour le risque, valait 0,15$, ou 0,13€. A l'origine de cette chute, les tensions géopolitiques croissantes entre Etats-Unis et Turquie, et en particulier les sanctions américaines en réponse à l'emprisonnement d'un pasteur américain en Turquie.

Au-delà du seul cours de la Livre Turque, l'Euro connait une pression supplémentaire suite à un article, en fin de semaine dernière, du Financial Times pointant du doigt l'exposition importante à la Turquie de certains établissements bancaires en Zone Euro. Et faisant donc craindre un risque de contagion.

Le Mécanisme de Surveillance Unique (MSU), qui est le système de supervision bancaire européen a commencé ces deux derniers mois à examiner de plus près les liens des prêteurs européens avec le pays. Il ne considère pas encore la situation comme critique, mais pointe le risque que les emprunteurs turcs ne soient pas couverts contre les faiblesses de la livre et commencent à ne plus pouvoir rembourser leurs prêts contractés en devises étrangères, qui représentent environ 40% des actifs du secteur bancaire turc.

D'après les données de la Banque des Règlements Internationaux (BRI), les emprunteurs turcs doivent 82,3 milliards de dollars auprès des banques espagnoles. Ce montant est de 38,4 milliards de dollars concernant les banques françaises et de 16,9 milliards de dollars pour les banques italiennes.

Et comme si le dossier turc n'était pas assez lourd, Donald Trump en a "rajouté une couche" vendredi, en doublant les taxes à l'importation d'acier et d'aluminium turcs.

Erdogan, qui estime que son pays est victime d'un complot, a exclu toute remontée des taux directeurs. Les propos de la Banque Centrale turque, qui a affirmé pouvoir alimenter le système bancaire en liquidité, ont toutefois permis de stopper momentanément l'hémorragie sur la devise turque ce lundi.

L'inquiétude est d'autant plus forte que la Turquie est une puissance démographique (17ème mondiale), et économique en devenir avec une création de richesse annuelle (PIB) classée également au 17ème rang mondial. Goldman Sachs, dans une étude datée de 2012, projetait que la Turquie deviendrait la deuxième économie en Europe, derrière l'Allemagne, à l'horizon 2050.

Au chapitre macroéconomique, les cambistes ont pris connaissance vendredi des chiffres de l'inflation aux Etats-Unis, point d'orgue du calendrier statistique cette semaine. Et aucun écart par rapport au consensus n'est à noter. Sur le mois de juillet, et quel que soit le panier de produits retenu, les prix ont progressé en rythme mensuel de +0.20%. Si le chiffre est passé au second plan dans ce contexte, il est de nature à conforter la Fed dans sa politique monétaire ferme, et renforcer davantage, s'il en était besoin, les probabilités de deux hausses supplémentaires des taux fédéraux cette année.

Aucun chiffre majeur ne figue à l'agenda ce lundi.

L'agenda statistique se densifiera dès demain avec la première estimation du PIB en Zone Euro pour le deuxième trimestre, et l'indice ZEW allemand.

A la mi-journée sur le marché des changes, l'Euro se traitait contre 1,1380$ environ.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Suite à la rupture sans ménagement d'une zone technique à 1,1490$, nous ouvrions de nouvelles cibles baissières, sur les 1,1285$. Cet "objectif" n'étant pas encore atteint, nous réitérerons notre opinion négative sur la paire de devises Euro / Dollar. Les cambistes garderons par ailleurs à l'esprit qu'une fois développée une nouvelle extension baissière, les probabilités de formation de rebond technique vont devenir croissantes, et se mesureront à l'aune même de cette accélération baissière du spot. Avis négatif maintenu dans l'immédiat.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre avis est négatif à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Notre point d'entrée est à 1.1385 USD. L'objectif de cours de notre scénario baissier se situe à 1.1286 USD. Pour préserver le capital engagé, nous vous conseillons de positionner un stop de protection à 1.1413 USD.

L'espérance de rentabilité de cette stratégie Forex est de 99 pips et le risque de perte s'établit à 28 pips.

Le conseilLogo TradingSat

EUR/USD
Négatif à 1.1385 €
Objectif :
1.1286 (99 pips)
Stop :
1.1413 (28 pips)
Résistance(s) :
1.1490 / 1.1745 / 1.1830
Support(s) :
1.1285 / 1.1025

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

EUR/USD : La crise turque continue de faire pression sur l'Euro (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+303.10 % vs -12.46 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...