Forex > Cours Devises > Cours Euro Dollar > EUR/USD : L'Euro porté par de bons indicateurs d'activité
Euro Dollar (EUR/USD)Euro Dollar (EUR/USD) EURUSD - FX0000EURUSDEURUSD - FX0000EURUSD
1.1832 +0.14 % Dernière cotation : 08:26
Clôture veille : 1.1815 + Haut : 1.1839 + Bas : 1.1813
Point pivot : 1.1793 + Haut annuel : 1.2092 + Bas annuel: 1.0340

EUR/USD : L'Euro porté par de bons indicateurs d'activité

(Forex.tradingsat.com) - L'Euro retrouvait progressivement de la fermeté face au Dollar, vers 1,20$ la parité, après le trou d'air traversé mercredi à l'issue du Comité de politique monétaire de la Fed.

Comme largement anticipé par les marchés, la Fed (Federal Reserve) a maintenu son principal taux directeurs inchangé, hier à l'issue de sa réunion de Comité de politique monétaire (FOMC), à un niveau compris entre 1,25% et 1,50%, en maintenant la prévision d'une nouvelle hausse des taux directeurs (federal funds) d'ici à la fin de l'année, et ce en dépit d'un niveau d'inflation qui n'atteint pas encore la cible de 2%. En ce qui concerne la réduction de la taille du bilan (point chaud de la conférence de presse), la Fed va commencer la réduction de son programme de rachats d'actifs à partir d'octobre, à un rythme initial de 10 milliards de dollars par mois. Il s'agit de la masse monstrueuse d'obligations et de bons du Trésor accumulé depuis le début de la crise financière de 2009.

En conclusion, si J. Yellen prend des pincettes en y mettant les formes, il s'agit d'un vrai début d'inflexion stratégique de la part de la Fed, qui ouvre la voie à, sinon un durcissement, une normalisation de la politique monétaire américaine. Le Dollar en a profité, et mécaniquement, l'Euro a significativement reculé face au billet vert mercredi soir, sous les 1,19$ la parité, ce qui a en effet profité aux marchés d'actions en Zone Euro.

Les cambistes restent par ailleurs particulièrement attentifs aux nouveaux développement du dossier diplomatique entre Etats-Unis et Corée du Nord. Kim Jong-Un, le leader nord coréen déclaré vouloir "faire payer" Donald Trump, et se dit prêt désormais à des contre-mesures, qui pourraient prendre la forme d'un nouvel essai nucléaire, en plein Pacifique, et donc pour la première fois hors du territoire national. Plus tôt dans la semaine, mardi à la tribune de l'Organisation des Nations Unies (ONU), le chef de la Maison Blanche, avait déclaré de pas avoir d'autres choix que de "détruire" la Corée du Nord, si les Etats-Unis sont forcés de se défendre, ou de défendre leurs alliés, affublant Kim Jong-Un du sobriquet de "Rocketman"...

Les opérateurs sur devises ont pris connaissance mercredi du "bulletin économique" de la Banque Centrale Européenne (BCE). Le ton, de ce côté-ci de l'Atlantique, y est plus accommodant, car si l'Institution reconnaît que la croissance s'accélère, et que le marché de l'emploi envoie des signaux encourageants, la dynamique des prix est encore en-deçà de la trajectoire cible.

Côté américain, bonne nouvelle sur le front de l'emploi, avec un niveau d'inscriptions aux allocations chômage en nette baisse sur la semaine passée, à 259 000, là où les économistes s'accordaient en moyenne sur un chiffre dépassant les 300 000. Par ailleurs, l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie (indice Philly Fed) a largement dépassé la cible, à 23.8 points. L'indicateur, établi à partir d'un questionnaire diffusé auprès d'industriels de la région de Philadelphie, constitue ce qu'on appelle un indicateur avancé de l'état de santé général de l'industrie américaine.

En ce qui concerne les chiffres européens, ce matin, ils sont dans l'ensemble bons, et soutiennent la monnaie unique. L'activité en Zone Euro a accéléré au mois de septembre, comme en témoignent les indicateurs PMI Markit, pour l'industrie et les services. Ces indicateurs ont tous progressé, et ce au-delà de leurs cibles respectives, pour les principales économies de la Zone Euro, comme pour la Zone Euro dans son ensemble. Ces indicateurs sont calculés à partir d'enquêtes auxquelles répondent un panel de directeurs d'achats, et constituent par leur nature un indicateur avancé de l'état de santé de l'activité.

A suivre cette après midi à 15h45 (Heure Française), les indices PMI manufacturier et services, pour les Etats-Unis.

A la mi-journée sur le marché des changes, l'Euro se traitait conte 1,20$ environ.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Aucun changement sur les plans graphique et psychologique. La paire de devises phare a nettement reflué mercredi, et trouve un point d'appui fragile dans l'immédiat sur des niveaux de support de très court terme vers 1,1870$. Le message baissier durable n'est toutefois pas encore validé. Il faudrait pour ceci assister à une rupture très nette d'une structure chartiste dite en épaule, tête et épaule. Nous n'y sommes pas encore. Avis neutre proposé dans l'immédiat.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre opinion est neutre à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Nous conserverons cette opinion neutre tant que les cours de la parité Euro Dollar (EURUSD) seront positionnés entre le support à 1.1866 USD et la résistance à 1.2035 USD.

Le conseil EUR/USD
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 1.2035 / 1.2093 / 1.2150
  • Support(s) : 1.1866 / 1.1825 / 1.1690

Graphique en données quotidiennes

EUR/USD : L'Euro porté par de bons indicateurs d'activité (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
Ventes au détail, hors automo… 1511443800
  • PARIS :
  • GMT :
  • LONDON :
  • NEW-YORK :
  • TOKYO :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...