Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.1748 -0.28 % Dernière cotation : 20h40

EUR/USD : Difficile appréhension de l'après

mercredi 1 avril 2020 à 12h22

(BFM Bourse) - Constat paradoxal ce matin: l'Euro poursuit sa baisse face au Dollar, alors que le taux de chômage n'a pas été aussi bas depuis 2008. Il s'agit bien évidemment de rappeler que ce taux de chômage, de 7.3%, contre 7.4% attendu, concerne le mois de février, soit avant les mesures de confinement, qui à quelques exceptions près et à des degrés divers, ont concerné les économies des principales puissances économiques de l'union monétaire, pour faire face à la pandémie de coronavirus. Un consensus battu qui ne ravit donc aucunement les salles des marchés qui s'attendent bien évidemment à une envolée du taux de chômage en mars.

Les cambistes sont forcément davantage focalisés sur les indicateurs avancés, à valeur de baromètre, pour tenter de jauger de l'importance des conséquences de l'épidémie sur l'économie. Les opérateurs sur devises ont justement pris connaissance, des PMI manufacturiers en données finales, à 44.5 pour le mois de mars, légèrement sous les attentes (44.7) pour l'ensemble de la Zone Euro. Pour rappel, sous les 50, l'indicateur annonce une contraction de l'activité, d'autant plus forte que le score obtenu après l'enquête s'éloigne du niveau, par construction, des 50 points.

De l'autre côté de l'Atlantique, même angoisse sur le front de l'emploi, après l'envolée du nombre d'inscrits au chômage (inscriptions hebdomadaires publiées jeudi). Il faudra attendre vendredi pour prendre connaissance du rapport fédéral sur l'emploi (rapport NFP, Non Farm Payroll). En attendant, les cambistes pourront prendre connaissance dès 14h15 (heure de Paris) des conclusions de la traditionnellement très suivie enquête ADP (Automatic Data Processing). Le cabinet américain en ressources en humaines publiera le nombre de suppressions mensuelles de postes.

Alors que de part et d'autre de l'Atlantique, les mesures budgétaires, monétaires, économiques et politiques sont quasiment sans limite, la nouveauté, plutôt rassurante en soi, est l'inflexion de ton adopté par D. Trump. Le locataire de la Maison Blanche semble enfin prendre pleinement la mesure de la menace sanitaire, et cesser sa pression malsaine sur les Gouverneurs pour un assouplissement des mesures de confinement; il a enfin abandonné définitivement l'idée de relancer la machine productive mi-avril. L'impatient locataire de la Maison Blanche se rend à l'évidence, et se montre disposé à la poursuite des mesures de confinement jusqu'à la fin du mois d'avril.

Un peu de soulagement hier avec une contraction plus mince que prévu du sacro-saint indice de confiance des consommateurs (Conference Board), à 120.0 en mars, contre 132.6 en février. Mais c'est surtout l'annonce d'un rebond plus vigoureux que prévu du PMI manufacturier chinois pour le mois de mars qui a, initialement du moins, encouragé les opérateurs. L'indice est ressorti à 52, contre 35,7 en février, indiquant au-dessus de 50 une expansion de l'activité manufacturière.

Mais les conséquences économiques, encore difficilement chiffrables, de l'épidémie de coronavirus aux Etats-Unis, sur lesquels l'épicentre se positionne désormais, donnent le vertige.

"La grande distribution aux Etats-Unis (exclu alimentaire), pourrait licencier près de 500 000 personnes du fait de la fermeture des magasins, Macy's qui a encore subi une forte chute hier, sera par ailleurs retiré du S&P500 du fait de sa faible capitalisation", estime Vincent Boy (IG France)

"Le secteur aérien attend le versement des aides de l'Etat mais d'une part toutes n'auront pas ces aides et celles-ci pourraient ne pas suffire à la grande majorité d'entre elles pour survivre à la crise. Les fournisseurs et assembleurs d'Apple voient également une baisse de l'ordre de 15 à 20% de la demande pour le premier trimestre", poursuit l'analyste.

A suivre, outre l'enquête ADP sur l'emploi à 14h15, les dépenses de construction à 16h00, le PMI manufacturier à 16h00, et les stocks de brut à 16h30.

A la mi-journée sur le marché des changes, l'Euro se traitait contre 1,0940$ environ.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Pas de changement sur le plan graphique. Alors que le spot a brutalement repris contact avec le seuil identifié à 1,1110$, sa qualité de résistance est confirmée, et la paire de devises s'infléchit désormais, sous une zone de convergence des moyennes mobiles à 100 (en orange) et 20 (en bleu foncé) jours. Avis négatif jusque sur les 1,0785$, en l'absence d'autre niveau identifiable.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre avis est négatif à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Notre point d'entrée est à 1.0933 USD. L'objectif de cours de notre scénario baissier se situe à 1.0786 USD. Pour préserver le capital engagé, nous vous conseillons de positionner un stop de protection à 1.1001 USD.

L'espérance de rentabilité de cette stratégie Forex est de 147 pips et le risque de perte s'établit à 68 pips.

Le conseilLogo TradingSat

EUR/USD
Négatif à 1.0933 €
Objectif :
1.0786 (147 pips)
Stop :
1.1001 (68 pips)
Résistance(s) :
1.1110 / 1.1440 / 1.1570
Support(s) :
1.0785 / 1.0685 / 1.0630

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

EUR/USD : Difficile appréhension de l'après (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+310.80 % vs -1.24 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...