Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.1685 +0.06 % Dernière cotation : 05h40

EUR/USD : Au plus haut depuis mai 2018, l'inflation européenne en soutien

vendredi 31 juillet 2020 à 12h20

(BFM Bourse) - La dé-corrélation entre la dynamique de l'Euro face au Dollar, et les principales places boursières en Zone Euro (Paris, Francfort, Milan, Madrid) s'accentue davantage sur cette fin de semaine. Le Dollar continue de payer les errements de Donald Trump sur la gestion de la crise sanitaire, la crise sanitaire elle-même, et le plongeon du PIB du T2, consécutif à une mise sous cloche des activités économiques dites non essentielles au printemps, tardivement.

Pour rappel, avec plus de 152 000 décès liés à l'infection par le SARS-Cov2, les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé de la planète en nombre absolu. Le nombre de nouveaux cas quotidiens, bien que ponctuellement en reflux, continue de former un palier à pente timidement descendante, après un pic proche de 80 000 le 16 juillet.

Le PIB trimestriel (T2) américain est ressorti en données avancées en chute libre de 32.9%, contre un consensus plus pessimiste à -34.5% en données . Pour l'Allemagne, première économie de la Zone Euro, la variation du PIB en Allemagne d'un trimestre sur l'autre, est ressorti à -10.1%, manquant de plus d'un point la cible. C'est au tour de la France ce matin, de dévoiler, via l'INSEE, un plongeon de 13,8% en première estimation au deuxième trimestre, période marquée pleinement par la crise du coronavirus et la mise sous cloche de l'économie.

"Au deuxième trimestre 2020, le produit intérieur brut (PIB) en volume baisse fortement : –13,8 %, après –5,9 % au premier trimestre 2020. Il est ainsi 19,0 % plus bas qu'au deuxième trimestre 2019. L'évolution négative du PIB au premier semestre 2020 est liée à l'arrêt des activités « non essentielles » dans le contexte du confinement mis en place entre mi-mars et début mai. La levée progressive des restrictions conduit à une reprise graduelle de l'activité économique aux mois de mai puis de juin, après le point bas atteint en avril", précise l'INSEE.

Pour ce qui est de la Zone Euro dans son ensemble, le PIB chute de 12.1%, dans la fourchette attendue. La vraie bonne surprise vient de l'inflation, et c'est ce qui permet à la monnaie unique de "tenir" face au Dollar sur ces niveaux. Hors alimentation, énergie, alcool et tabac, les prix en Zone Euro, en toutes premières estimation pour juillet, ont progressé de 1.2% en rythme annualisé, là où en moyenne, les économistes et analystes interrogés voyaient une progression beaucoup plus timide (+0,8%).

Hier les opérateurs ont également pris connaissance de chiffres sur l'emploi, avant la publication mercredi prochain de l'enquête ADP et surtout vendredi d'un très attendu rapport fédéral NFP (Non Farm Payroll). Les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage aux Etats-Unis, pour la semaine 30, avec 1 434 000 nouvelles inscriptions, ont battu de très peu la cible. Concrètement, ces inscriptions repartent à la hausse, mais moins fortement qu'anticipé.

A suivre outre Atlantique, ce vendredi, les revenus et dépenses des ménages à 14h30, l'indice PMI de Chicago à 15h45, ainsi qu'en données révisées, au sens de l'Université du Michigan, l'indice de confiance du consommateur et les prévisions d'inflation à 16h00. Un programme riche et dense, une nouvelle fois, pour terminer le mois de juillet.

A la mi-journée sur le marché des changes, l'Euro se traitait contre 1,1860$ environ.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

En dépassant sur accroissement de volatilité la barre des 1,1440$, et en réalisant une extension haussière immédiate, la paire de devises phare a défini un nouveau cadre de travail, offensif. Une phase de pullback sur les 1,1440 n'est pas exclure à terme. Dans l'immédiat, la paire de devises "tient" et amorce seulement un évide discret de consolidation des gains. Avis neutre dans l'immédiat, en l'absence de point d'entrée intéressant. Un positionnement à l'achat pourra être tenté en partie basse de consolidation; nous n'y sommes pas encore. Dans tous les cas, en passant avec autant d'aisance les 1,745$, l'Euro s'est offert une bouffée d'air frais, avec des conséquences graphiques importantes pour les prochaines semaines.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre opinion est neutre à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Nous conserverons cette opinion neutre tant que les cours de la parité Euro Dollar (EURUSD) seront positionnés entre le support à 1.1745 USD et la résistance à 1.2000 USD.

Le conseilLogo TradingSat

EUR/USD
Neutre
Objectif :
- (-)
Stop :
- (-)
Résistance(s) :
1.2000 / 1.2155 / 1.2323
Support(s) :
1.1745 / 1.1570 / 1.1440

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

EUR/USD : Au plus haut depuis mai 2018, l'inflation européenne en soutien (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+332.80 % vs -8.08 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...