Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.0580 0.00 % Dernière cotation : 09h56

EUR/USD : Ambiance de crispation sur les changes

mardi 15 février 2022 à 12h16

(BFM Bourse) - Comme sur les marchés d'actions, la volatilité restait intense sur la paire de devises, dans le contexte tourmenté de la situation géopolitique entre Russie et OTAN. "Le facteur de risque reste une escalade du conflit ukrainien qui entraînerait des hausses très importantes des prix de l'énergie", pour Bénédicte Kukla, Senior Investment Officer chez Indosuez Wealth Management, qui n'hésite pas à acter que dans ce contexte, les marchés ont désormais intégré six à sept hausses de taux d'intérêt [fédéraux] en 2022.

La Maison-Blanche avait averti la semaine dernière que l'armée russe est désormais prête à envahir l'Ukraine à tout moment si le président Vladimir Poutine le décide. Les Américains y résidant encore sont donc appelés à quitter le pays sans délai. "Si une attaque russe contre l'Ukraine intervient, celle-ci commencera probablement par des bombardements aériens et des tirs de missiles qui pourraient évidemment tuer des civils, quelle que soit leur nationalité. Une invasion terrestre dans la foulée impliquerait l'emploi d'une force massive. Sans pratiquement aucun préavis, les communications pour organiser un départ pourraient être coupées et les voies commerciales interrompues", a précisé Jake Sullivan, conseiller à la sécurité nationale auprès du président Joe Biden.

Pour rappel sur l'inflation américaine, point d'orgue statistique jeudi, les indices des prix à la consommation sont ressortis en hausse marquée, au-delà des attentes, et laissant craindre ainsi un tour de vis plus rapide et fort de la part de la Fed. Hors alimentation et énergie (éléments jugés volatils), les prix ressortent en hausse mensuelle de 0,6% sur décembre, contre un consensus à +0,5%. Déjà en novembre, ces prix progressaient de 0,6%. En rythme annualisé, les prix s'échauffent de 6%, du jamais vu depuis août 1982. En y incluant l'énergie et l'alimentation, l'inflation annuelle est de 7,5%. Les Treasuries à 10 ans ont dans la foulée franchi le seuil des 2%. De quoi relancer le scénario d'un "double" relèvement des taux fédéraux dès le mois prochain, à savoir une hausse de 50 pdb d'un coup.

Concernant la politique monétaire européenne, dont le virage s'annonce naturellement moins serré que celui de la Fed, "la présidente et le chef économiste de la Banque centrale européenne (BCE) ont mis en garde contre un relèvement «hâtif» des taux d'intérêt, soulignant les différences entre la zone euro et les États-Unis. Il existe pourtant des arguments fondamentaux en faveur d'une hausse des taux de la BCE au second semestre 2022", note César Perez Ruiz, Responsable des investissements et CIO chez Pictet Wealth Management

Ce mardi marque le retour des statistiques, avec un programme dense. RAS concernant les premières estimations du PIB trimestriel en Zone Euro (+0,3% pour le T4 d'un trimestre sur l'autre), sans écart au consensus. En revanche, les cibles sont manquées pour l'indice ZEW de confiance dans l'économie allemande (54,3) et pour le déficit commercial de décembre (-9,7 Milliards d'euros).

"Les perspectives économiques de l'Allemagne continuent de s'améliorer en février malgré les incertitudes économiques et politiques croissantes. Les experts des marchés financiers s'attendent à un assouplissement des restrictions liées à la pandémie et à une reprise économique au premier semestre 2022. Ils s'attendent toujours à une baisse de l'inflation, bien qu'à un rythme plus lent et à partir d'un niveau plus élevé que les mois précédents. Par conséquent, plus de 50% des experts prévoient désormais que les taux d'intérêt à court terme dans la zone euro augmenteront au cours des six prochains mois", a commenté le président du ZEW, le professeur Achim Wambach.

A suivre ce mardi pour les États-Unis, l'indice des prix à la production et l'indice manufacturier Empire State à 14h30.

A la mi-journée sur le marché des changes, l'Euro se traitait contre 1,1350$ environ.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Pour la première fois depuis le 16 juin (alors sur rupture brutale), le spot a côtoyé sa moyenne mobile à 100 jours (en orange), courbe de tendance de fond encore très significativement baissière. Ma consolidation très élargie a pris forme sous les 1,1460$ qui constituent un niveau de résistance graphique. Le champ est libre dans l'immédiat en direction de la borne basse de ce range très ample, vers 1,1115$. Les cambistes éviteront toutefois de prendre position dans l'immédiat en l'absence de point d'entrée satisfaisant.

PREVISION MOYEN TERME

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnés, notre opinion est neutre à moyen terme sur la parité Euro Dollar (EURUSD).

Nous conserverons cette opinion neutre tant que les cours de la parité Euro Dollar (EURUSD) seront positionnés entre le support à 1.1260 USD et la résistance à 1.1360 USD.

Le conseilLogo TradingSat

EUR/USD
Neutre
Objectif :
- (-)
Stop :
- (-)
Résistance(s) :
1.1360 / 1.1460 / 1.1674
Support(s) :
1.1260 / 1.1116 / 1.1000

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

EUR/USD : Ambiance de crispation sur les changes (©ProRealTime.com)
©2022 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.30 % vs +27.28 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...