Forex > Comprendre le forex > Stratégie Forex > Les stratégies d’arbitrage et de hedging
Stratégies professionnelles

Les stratégies d’arbitrage et de hedging

Les professionnels du marché des changes ne se contentent pas d’adopter des stratégies directionnelles très simples comme le simple achat d’une parité de devises sur le Forex. Qu’ils s’agissent des trésoriers des entreprises exportatrices ou des cambistes, il existe de nombreuses stratégies d’arbitrage et de hedging dont le principe commun consiste à se couvrir contre un risque (Risque de change, risque d’exposition…).
Ces stratégies sont le plus souvent basées sur l’utilisation de produits dérivés, de contrats à terme et d’options sur devises.

Les stratégies d’arbitrage et de hedging (ou de couverture) peuvent être de nature différente et nous pouvons considérer qu’il y a deux grandes catégories :

Les stratégies de couverture contre le risque de change:

Ce type de stratégie concerne essentiellement les grandes entreprises européennes qui exportent à l’international et qui font face à un enjeu de poids : elles vont essentiellement vendre en Dollar américain (devise phare du Forex, plus de 80% des échanges sur le Forex) alors que la majorité de leurs coûts de production est libellée en Euro.

Pour cette catégorie d’entreprise (EADS, SANOFI-AVENTIS, STMicro Electronics…), tout l’enjeu est donc de maitriser le risque de change, de ne pas être soumis aux aléas de l’évolution de la parité Euro Dollar, aux fluctuations de plus en plus volatiles avec la crise de la dette souveraine en Zone Euro.

Les entreprises vont donc adopter des stratégies de « Delta », c'est-à-dire des stratégies directionnelles qui reposent sur leur anticipation d’évolution du cours des devises sur le marché des changes. Elles vont essentiellement utiliser des contrats futures pour pouvoir bénéficier d’un taux de change déterminé à l’avance et sur une période donnée.

Il n’est pas rare pour les grands groupes industriels exportateurs d’avoir couvert le risque de change pour plusieurs années, c'est-à-dire que les taux de change sont fixés à l’avance grâce aux contrats à terme. Les entreprises de moyenne et petite taille vont se couvrir sur plusieurs mois seulement car les stratégies de couverture ont un coût.

Il s’agit le plus souvent de problématique de fond de roulement, de délai de paiement par les clients qui ont déjà été facturés. Si une entreprise européenne facture une entreprise internationale, elle s’apprête à recevoir un paiement en Dollar le plus souvent. Si le délai de paiement moyen est estimé à 6 mois, l’entreprise européenne craint donc que le Dollar perde de sa valeur dans cet intervalle, réduisant d’autant le revenu attendu. Pour neutraliser ce risque de hausse à 6 mois de la parité Euro Dollar, le trésorier d’entreprise peut utiliser des contrats à terme (ou contrats futures) qui vont lui permettre de garantir un taux de change fixe pour la parité Euro Dollar dans 6 mois. Les états comptables de l’entreprise européenne deviennent ainsi plus lisibles et aucune mauvaise surprise ne peut intervenir ; le risque de change est donc neutralisé.

Les stratégies financières élaborées

La façon la plus simple d’intervenir sur le marché des changes consiste à adopter une stratégie directionnelle en anticipant l’évolution du cours des parités de devises sur le Forex et en procédant à un achat ou une vente. De nombreux produits dérivés permettent de concevoir des stratégies beaucoup plus élaborées, des stratégies dites non directionnelles.

Le principe de base d’une stratégie non directionnelle pour un opérateur sur le marché des changes est d’ouvrir une position acheteuse et une position vendeuse, sur la même parité de devises et au même moment. Le cambiste voit donc l’effet de l’évolution du cours de la parité de devises complètement neutralisé et cherchera à bénéficier de la dérivée seconde de l’évolution du cours de la parité de devises, c'est-à-dire la dérivée du Delta, le Gamma.

Sur les marchés financiers, et le marché des changes en particulier, les « grecques » Delta et Gamma ont une signification importante. Le Delta correspond à la dérivée première du cours d’un actif (en ce qui nous concerne, le cours d’une parité de devises comme la parité Euro Dollar), c'est-à-dire son taux de variation. Les stratégies de delta reposent donc sur un scénario de marché directionnel (exemple : j’anticipe une hausse du cours de la parité Euro Dollar lors des trois prochains mois). Les stratégies de Gamma ne sont pas influencées par la hausse ou la baisse du cours d’une parité de devises, elles reposent sur la volatilité associée aux variations du cours d’une parité de devises.

La stratégie non directionnelle la plus classique consiste à acheter une option call d’une parité de devises et une option put de la même parité de devises, au même prix d’exercice et avec une échéance identique. De cette façon, le cambiste ne sera pas affecté par l’évolution du cours de la parité de devises mais seulement par la volatilité dévoilée par le cours de la parité de devises.

Ces stratégies non directionnelles sont très utilisées par les cambistes institutionnels comme les hedge funds, les banques d’investissement…

Indice des prix à la consomma… 1500640200
  • PARIS :
  • GMT :
  • LONDON :
  • NEW-YORK :
  • TOKYO :