Forex > Comprendre le forex > Stratégie Forex > Figures chartistes de continuation
Stratégies de base

Figures chartistes de continuation

Les figures chartistes de continuation sont des périodes de transition latérale qui constituent une pause avant que la tendance de fond ne soit réactivée. Ce type de configuration chartiste rend très probable le redémarrage de la tendance qui a précédé la phase de stabilisation latérale des cours de la parité de devises.

Une stratégie de base consiste donc à attendre que les cours de la parité de devises sortent de la figure chartiste de continuation pour investir dans le sens de la tendance précédente.

Voici la liste des principales figures chartistes de continuation :

Le flat (fanion, drapeau, petit canal horizontal) :

Il s’agit de petites figures de pause, de consolidation qui s’inscrivent dans un mouvement directionnel bien défini. Elles constituent à ce titre de très bonnes opportunités de positionnement dans le sens de la tendance principale.

Une fois la séquence de consolidation terminée, la tendance précédente reprend ses droits. Ces figures peuvent prendre plusieurs formes (petit triangle, drapeau, court canal horizontal), le report de leur hauteur au point de sortie de figure permet de déterminer un objectif de cours théorique. Le niveau d’invalidation peut être positionné sous le point de sortie.

La résolution de ces figures est généralement très impulsive.

Les triangles

Le triangle est une formation graphique de continuation très classique et il peut prendre plusieurs formes. Symétrique, ascendant ou descendant, il constitue le plus souvent une figure de continuation de la tendance qui a précédé l’entrée dans la figure.

Deux lignes convergentes délimitent un mouvement en cinq temps. Ci-dessous, l’exemple de la parité de devises… : une première séquence haussière se déroule avant la matérialisation du triangle. Les cours marquent ensuite une pause au sein d’un triangle symétrique et la tendance haussière reprend une fois les cours extraits par le haut du triangle. Le pull back sur l’ancienne borne haute confirme la résolution haussière.

Un objectif de cours théorique peut être calculé en reportant au point de sortie la base du triangle. Il s’agit d’une cible théorique minimum. Le niveau d’invalidation peut être placé sous l’ancienne borne supérieure du triangle, au niveau du point de sortie.

Les gaps

Un gap est un trou de cotation, un intervalle de prix ou aucune transaction n’a eu lieu sur une période de temps définie. Les gaps peuvent être haussiers ou baissiers et leur nature varie en fonction de l’horizon de temps et de leur place dans la tendance.

La théorie des gaps veut qu’ils fonctionnent le plus souvent par trois au sein d’un mouvement directionnel.

Le gap de rupture est le plus violent, accompagné d’un fort volume de transaction et rarement comblé, il donne le point de départ d’une tendance. Au coeur du mouvement peut apparaître un gap de continuation qui confirme la dynamique en cours. Un gap d’épuisement, très souvent comblé, vient conclure la dynamique et invite le plus souvent à prendre quelques bénéfices. Un objectif de cours théorique minimum peut être déterminé en reportant la hauteur de la barre précédant le gap. Un niveau d’invalidation peut être placé entre la base et le milieu du gap. Les gaps isolés sont généralement des gaps communs, dus à un défaut de contrepartie ou à un changement d’échéance de contrat à terme. Ces gaps sont non significatifs et comblés très souvent.

PIB, données préliminaires 1493368200
  • PARIS :
  • GMT :
  • LONDON :
  • NEW-YORK :
  • TOKYO :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...