Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.0770 +0.51 % Dernière cotation : 14h12

Eur/usd : Face à l'euro, le dollar chute à un plus bas de trois mois

vendredi 11 novembre 2022 à 15h14
Le dollar est une valeur refuge par excellence

(BFM Bourse) - Alors que le marché retrouve de l'appétit pour le risque, le dollar, valeur refuge par excellence, chute face à l'euro mais aussi face au yen.

Le dollar poursuivait son déclin vendredi atteignant un plus bas depuis trois mois face à l'euro, le ralentissement de l'inflation sur un an aux Etats-Unis, et l'assouplissement de la politique chinoise anti-Covid sapant l'attrait de la valeur refuge.

Vers 15h20 à Paris, le billet vert chutait lourdement de 0,99% à 1,0311 dollar pour un euro après avoir reculé à 1,0324 dollar pour un euro, un niveau plus vu depuis mi-août.

Le dollar perdait également du terrain face à la monnaie japonaise, à 139,40 yens (-1,13%), repassant sous le seuil de 140 yens pour la première fois depuis début septembre.

Inflation moins forte que prévu

Le Dollar index, qui compare le billet vert à un panier d'autres grandes devises, avait déjà connu sa pire séance depuis sept ans la veille, et perdait vendredi 3,2% depuis jeudi matin.

Les prix à la consommation aux Etats-Unis ont augmenté de 7,7% en octobre par rapport à octobre 2021, selon l'indice CPI qui fait référence publié jeudi, une hausse moins forte que celle de 8,2% enregistrée en septembre et inférieure aux attentes des économistes.

"Un sommet plus tôt et moins élevé de l'inflation américaine réduit les risques d'un atterrissage douloureux de l'économie en 2023", commente Kit Juckes, analyste chez Société Générale.

Une inflation moins forte que prévu pousse les investisseurs à tabler sur des hausses moins marquées des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed).

"Avec l'espoir d'un (très) graduel assouplissement des restrictions sanitaires en Chine et d'une crise de l'énergie en Europe qui s'éloigne", ainsi que la situation en Ukraine qui donne quelques signes d'amélioration, "l'appétit pour le risque est revenu sur le marché", énumère-t-il.

Allègements des restrictions en Chine

Dans une note, le pouvoir chinois a notamment interdit strictement les confinements préventifs ou trop longs, les fermetures d'écoles non approuvées par les autorités.

La note appelle également à "accélérer" les vaccinations anti-Covid en Chine, notamment celles des personnes âgées, pour l'instant très réticentes, ainsi qu'à renforcer les stocks de traitements antiviraux contre le Covid.

"Le mouvement du marché hier était parmi les plus remarquables depuis le début de la pandémie en raison d'indicateurs (d'inflation ndlr) qui diffèrent des prévisions de 0,2 point", s'étonne cependant Jim Reid, analyste chez Deutsche Bank, qui rappelle qu'un tel écart entre les prévisions et les chiffres "s'est vu en juillet dernier".

En hausse de 0,58% face au billet vert à 1,1784 dollar, la livre britannique cédait en revanche 0,41% à 87,50 pence pour un euro.

Le PIB britannique s'est contracté de 0,2% au troisième trimestre, a annoncé vendredi l'Office national des statistiques (ONS).

"La tendance à long terme est claire depuis un moment", note James Richard Sproule, analyste chez Handelsbanken, qui rappelle que le budget britannique "qui sera annoncé le 17 novembre sera crucial pour déterminer l'ampleur et la durée de la récession".

(Avec AFP)

J. M. - ©2023 BFM Bourse
Votre avis
Portefeuille Trading
+313.60 % vs +44.97 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...