Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.2153 +0.07 % Dernière cotation : 19h04

Eur/usd : Au mépris des menaces sanitaires en Europe, l'euro poursuit sa progression

mardi 5 janvier 2021 à 17h00
La monnaie unique poursuit sa progression face au billet vert

(BFM Bourse) - En dépit de la situation sanitaire toujours préoccupante en Europe, la monnaie unique reste sur sa lancée de 2020 face à un billet vert dont le statut de valeur refuge a perdu de son attrait.

L’appétit pour les actifs risqués qui a marqué la première séance de l'année sur fond d'accélération des campagnes de vaccination a de nouveau fait reculer le billet vert lundi sur le marché des devises. Au point qu'en fin de matinée, "le taux EURUSD engrangeait plus de 1% de gains (...) en passe d'enregistrer la, sinon l'une de ses meilleures performances en séance depuis mars 2020" souligne Guillaume Dejean, analyste senior macro et changes chez Western Union. Après ce fort démarrage, l'amenant à titiller de nouveau le seuil des 1,23 dollar, la parité est toutefois "rapidement redescendue de son nuage pour conclure la séance de lundi à hauteur de 1,2250 dollar" observe-t-il.

Ce mardi, peu après 16h30, la monnaie unique repart de l'avant et progresse de 0,16% à 1,2271 dollar.

"Faisant fi des restrictions sanitaires qui risquent de perdurer en Europe -voire de s’intensifier sur le début d’année- l’euro confirme sa mue de 2020 (année au cours de laquelle il a avancé de près de 9% face au billet vert, sa meilleure performance en trois ans) et continue sa progression" remarque Guillaume Dejean. "L'optimisme général autour de la distribution d’un vaccin, ainsi que le maintien prolongé de mesures de soutien budgétaire et monétaire alimente l’appétit pour le risque des investisseurs et la (haute) valorisation des marchés actions", explique l'expert. "Dans ce contexte, l’euro garde un clair ascendant sur le dollar" selon lui.

En dépit du regain de prudence observé mardi en Bourse à la suite des annonces de Boris Johnson, le dollar poursuit son recul face à un panier de devises de référence, notamment dans la foulée du relèvement de 1% du taux pivot du yuan par la banque centrale chinoise, à 6.4760 pour un dollar. Il s'agit du changement le plus important observé depuis 2005 et l'abandon du "peg", système qui arrimait auparavant strictement le dollar à la devise chinoise.

Cette décision, probablement motivée par la forte appréciation du yuan la veille, a contribué à alimenter l'appétit des investisseurs pour les devises plus risquées, au détriment du dollar qui cède 0,25% peu après 17h face à un panier de devises de référence (dollar index).

La Georgie, au cœur d'une bataille politique décisive pour le Sénat... et le dollar

Prochain événement majeur en ligne de mire pour les cambistes: le résultat du scrutin, dans la nuit de mardi à mercredi, des deux représentants au Sénat de l'Etat de Géorgie. "Le gain d’au moins un siège ce mardi par les Républicains déboucherait sur un Congrès divisé (le Sénat à majorité républicaine et la Chambre des représentants démocrate, NDLR), mais assurerait au moins une certaine continuité dans le paysage politique américain" juge Guillaume Dejean. "Ce qui ne serait pas pour déplaire aux investisseurs, et participerait ainsi à maintenir le dollar sur une pente descendante, quand bien même la devise américaine est actuellement à un plus bas depuis avril 2018 face à un panier de devises incluant entre autres l’euro, la livre sterling et le yen" constate-t-il.

À noter que la publication en début d'après-midi d'un indice ISM manufacturier nettement meilleur qu'attendu outre-Atlantique (à 60,7, son plus haut niveau depuis août 2018, contre un consensus à 56,6) n'a pas offert de sursaut au billet vert en dépit des perspectives encourageantes que ce chiffre sous-entend en termes de reprise d'activité. Et ce, alors que la publication d'indices PMI manufacturiers plutôt rassurants en Europe mais aussi en Chine avait porté un nouveau coup au dollar lundi, selon le stratège de JP Morgan Asset Management Patrik Schowitz. "L'incertitude diminue et la forte reprise de la croissance mondiale devrait favoriser le reste du monde", a-t-il affirmé à Bloomberg, précisant qu'il sous-pondère le dollar dans son portefeuille de devises.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.60 % vs +12.47 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...