Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Euro Dollar (EUR/USD)

EURUSD - FX0000EURUSD
1.0429 -0.48 % Dernière cotation : Hier

Eur/usd : Après avoir dégringolé, l'euro se reprend un peu face au billet vert et repasse à 1,05 dollar

mardi 17 mai 2022 à 15h49
L'euro remonte la pente face au dollar

(BFM Bourse) - Valeur refuge par excellence, le dollar pâtit du regain d'appétit des investisseurs pour les actifs à risque. L'euro et la livre sterling sont de leur côté recherchés, revigorés par des statistiques économiques de bonne facture sur le front de l'emploi au Royaume-Uni et de la croissance en zone euro.

Le dollar américain reculait fortement mardi face à l'euro, à la livre britannique et à d'autres devises, certains investisseurs réalisant des achats à bon compte après la baisse marquée de ces devises.

Vers 12H15 GMT (14H15 à Paris), l'euro prenait 1% à 1,0539 dollar, profitant par ailleurs d'une rare bonne nouvelle économique en zone euro, avec une révision à la hausse à 0,3% de la croissance au premier trimestre. Vendredi, le Dollar index, qui compare le billet vert à un panier d'autres grandes monnaies, avait atteint son plus haut en 20 ans à 105 points, tandis que l'euro avait sombré à un plus bas en cinq ans à 1,0350 dollar.

Depuis, la devise américaine se replie, les investisseurs reprennent leur souffle et retrouvent de l'appétit pour les actifs à risque. "Je ne suis pas particulièrement convaincu que ce mouvement peut perdurer dans un contexte d'inflation élevée, de taux d'intérêts qui montent et de récessions probables mais il était certain que les baisses récentes allaient attirer des investisseurs", commente Craig Erlam, analyste chez Oanda.

Le poids de la Fed

"Les prochains jours pourraient être volatils pour la devise américaine en raison de plusieurs indicateurs économiques et de discours de membres de la Fed" (Réserve fédérale, la banque centrale américaine), juge Lukman Otunuga, analyste chez FXTM.

Alors que le patron de la Fed, Jerome Powell, doit s'exprimer mardi après la clôture européenne, "s'il adoptait un ton déterminé, cela pourrait nourrir les spéculations sur une hausse de 0,75 point de pourcentage en juin, ce qui profiterait au dollar", ajoute l'analyste.

En dépit d'une inflation élevée, les ventes au détail ont progressé de 0,9% en avril aux Etats-Unis, par rapport à mars, tirées, entre autres, par les ventes de voitures, tandis que celles d'essence à la pompe marquent un recul.

La livre sterling rebondit après les chiffres du chômage

La livre britannique a par ailleurs profité d'une nouvelle baisse du taux de chômage au Royaume-Uni qui ouvre la porte à un resserrement de la politique monétaire. La livre montait de 1,33% à 1,2483 dollar, et de 0,33% à 84,42 pence pour un euro.

Pour les trois mois achevés en mars, le taux de chômage a reculé à 3,7%, contre 3,8% fin février, tombant au plus bas depuis 1974 et sous son niveau atteint juste avant la pandémie de Covid-19, a indiqué l'Office national des statistiques mardi.

Autre signe que le marché du travail britannique tourne à plein régime: près d'un million de personnes ont changé d'emploi entre janvier et mars, un record, "à cause de démissions plus que de licenciements". Mais "le nombre d'offres d'emploi pourrait pousser les entreprises à offrir des salaires plus élevés, ce qui alimenterait l'incendie inflationniste que la Banque d'Angleterre (BoE) essaye d'éteindre", a commenté Danni Hewson, analyste chez AJ Bell.

Sabrina Sadgui, avec AFP

©2022 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+316.20 % vs +19.31 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...