Forex > Cours Devises > Cours Dollar Yen > Usd/jpy : A la quête du point bas
Dollar Yen (USD/JPY)Dollar Yen (USD/JPY) USDJPY - FX0000USDJPYUSDJPY - FX0000USDJPY
109.2400 -0.08 % Dernière cotation : 04:36
Clôture veille : 109.3300 + Haut : 109.3800 + Bas : 109.1800
Point pivot : 109.1230 + Haut annuel : 118.6100 + Bas annuel: 108.1350

Usd/jpy : A la quête du point bas

tradingsat

En plus des stratégies, rubriques éducatives et vidéos que nous vous fournissons au quotidien, voici mon analyse préférée à moyen terme. Peu de traders mettront à profit ce type d’opportunités qui pourtant, font ressortir un ratio risque/gain des plus attractifs. Après l’EUR/CHF au premier semestre, voici la paire à laquelle je m’intéresse le plus pour les mois à venir, USD /JPY.

Dans un premier temps, je vais revenir sur l’historique de cette paire et les raisons qui font que nombreux analystes plaident pour un point bas effectué ou proche sur cette paire. Par la suite, nous verrons comment tirer profit de l’interventionnisme de la banque centrale Japonaise, la BoJ.

Que ce soient les analystes techniques ou ceux portés sur les fondamentaux, nombreux partagent le même avis, la paire USDJPY pourrait être à la croisée des chemins. Concernant l’aspect fondamental, je ne vais pas m’étendre car ce cross est particulièrement compliqué, entre corrélation inverse avec les indices par période ou avec les bons du trésor américain dans d’autres.

Les spécialistes de l’analyse technique arrivent tous à la conclusion que cette paire doit être mise en surveillance pour jouer un éventuel retournement de moyen/long terme. Les plus optimistes sont les Elliottistes, puis on retrouve les chartistes et enfin les traders utilisant Ichimoku qui sont dans l’attente d’une confirmation.

Pour ce qui est de l’Elliottisme, n’étant pas un adepte, je cite un homologue Ron William dont voici un graphique sur les 40 dernières années. D’après Ron, spécialiste du genre, nous pourrions arriver à la fin d’un cycle signifiant l’inscription du point 5 (V).

USDJPY_a_la_quete_du_point_bas_body_1.jpg, USDJPY : A la quête du point bas

Une vue zoomée (ci-dessous) sur les derniers mois met en exergue le décompte de la vague baissière numéro 4 et l’inscription du point 5, à proximité des plus bas historiques de la paire. Théoriquement, les Elliottistes ont donc leur point bas.

Parallèlement, les chartistes ont également des raisons d’avoir un biais positif. En orange sur le graphique ci-dessous, on peut noter un biseau descendant dont les cours se sont extraits par le haut. En théorie, tant que les plus bas tiennent, un démarrage haussier pourrait avoir lieu avec à la clé 50 voire 100% de retracement de la dernière vague baissière. Enfin, on notera la présence d’une belle zone de soutien horizontale entre 75 et 77, qui tient bon depuis maintenant plus d’un an. Pour ce qui est du plus court terme, les chartistes s’accordent sur le fait que les 80.6 devront être dépassés pour libérer un potentiel conséquent.

USDJPY_a_la_quete_du_point_bas_body_2.jpg, USDJPY : A la quête du point bas

Pour ce qui est de Ichimoku, les analystes sont plus prudents. En effet, nombreux sont les points négatifs qui ont disparu, avec une rupture de la dynamique baissière, mais tout reste à faire pour valider un retournement majeur. D’après notre expert en la matière, Khali, présent sur le forum DailyFX, le fait que le Kumo futur s’applatisse en hebdomadaire et en mensuel est positif. Il faudra donc que le shinkou passe au-dessus du kijun hebdomadaire et du plat du Kumo, ce qui déclenchera la hausse, au-dessus des 80.6 pour faire simple.

USDJPY_a_la_quete_du_point_bas_body_3.jpg, USDJPY : A la quête du point bas

En conclusion, nous y sommes presque mais le plus difficile reste à faire ; entraîner une explosion des cours. Comme nombreux d’entre vous le savent déjà, je ne suis que rarement acheteur sur cassure, ce scénario d’un achat au-dessus des 80.6, soit 500 pips au-dessus des plus bas récents, ne me plaît guère car il ne permet pas un timing optimum. En d’autres termes, je vais essayer de passer à l’achat plus bas, mais pas à n’importe quel prix.

Nombreux traders ont pris conscience que les marchés étaient entrés dans l’ère de la guerre des monnaies. Les gouvernements et banques centrales se font de plus en plus pressants sur les marchés, et tentent de contrôler les devises, sans grande efficacité, mais avec tout de même des impacts. Les derniers exemples en date sont les interventions de la BNS, la FED et la BCE. La première a stoppé les fluctuations de la paire EURCHF car l’appréciation du franc suisse mettait en péril sa croissance, la seconde a fait chuter le Dollar dans un intérêt électoral et la troisième tente le tout pour le tout en devenant interventioniste pour sauver sa zone.

Concernant la BoJ, cette dernière a perdu en crédibilité ces dernières années car malgré ses interventions, le Yen a continué son ascension, dégradant ainsi les résultats des entreprises exportatrices japonaises. Mais il ne faut pas sous-estimer pour autant la puissance des interventions de la BoJ, qui entraînent en moyenne une hausse fulgurante de la paire de plus de 300 pips. Et c’est là que nous intervenons.

En 2011, la BoJ est intervenue par 3 fois. Une première fois après le tsunami, de concert avec les autres banques centrales, puis les deux suivantes dans la même zone de prix, vers 75.5/76 JPY. Mais quel rapport y-a-t-il entre ces interventions ? comment pourrions-nous les anticiper et mettre à profit ?

USDJPY_a_la_quete_du_point_bas_body_4.jpg, USDJPY : A la quête du point bas

A ce sujet, voici ma version des choses : lorsque le Yen est trop haut, et donc la paire USDJPY basse, la BoJ se met en état d’alerte. Le point commun entre ces trois interventions réside dans le timing. En effet, à chaque fois, la BoJ est intervenue à la suite de l’inscription d’un nouveau plus bas historique. En d’autres termes, en cas de chute de la paire vers les 75.5, et de cassure des plus bas de 2011, la probabilité d’une enième intervention de la BoJ deviendrait très forte.

En conclusion, il y a ceux qui attendent une rupture des 80.6 pour avoir un signal de moyen terme. Il y a les traders en mode « espoir » qui achètent en ce moment espérant que les cours se retournent par enchantement, ce qui pourrait arriver si le paysage fondamental venait à être chamboulé, et enfin il y a les traders factuels, prudents, qui tenteront de payer le plus bas possible, à proximité d’un support de long terme, avec la BoJ dans le dos. Je fais partie de ce dernier groupe.

Le meilleur moyen de faire remonter les cours est d’intervenir pendant la session asiatique, lorsque les volumes sont moindres et que le décalage est plus puissant et moins coûteux. Pour être en position pendant cette hausse, il y a deux solutions, soit être déjà à l’achat, soit positionner un ordre conditionnel d’achat 80 à 100 pips au-dessus des cours afin d’être hapé en cas d’appréciation et de profiter du mouvement, même en n’étant pas devant sa plateforme.

Ici, tout dépendra de votre profil, du montant engagé et de votre broker. Pour ce qui est des ordres conditionnels, oubliez les « si vous êtes chez un broker market maker », ce dernier vous enverra un message au moment de l’explosion des cours pour vous dire qu’il ne peut vous exécuter à ce prix. Même si vous êtes chez un broker no dealing desk comme FXCM, opérer avec des ordres conditionnels est une bonne solution, mais pas pour des montants dépassant plusieurs millions d’euros à l’achat. Votre ordre passera, mais il faudra compter un possible décalage allant de 4 à 25 pips (étude menée auprès de clients suite à la dernière intervention). En d’autres termes, j’aurai tendance à faire un mix des deux solutions, c’est-à-dire être acheteur à proximité des plus bas historiques tout en plaçant un renfort 80/100 pips au-dessus du cours de clôture, tous les soirs.

Je vais donc vous proposer ici ce que je ferai sur mon compte réel, à titre personnel.

- Si les cours descendent à 76.5 JPY, je place deux ordres d’achat conditionnels tous les soirs en fin de séance. Le premier 80 pips au-dessus des cours, le second à 100. A ce sujet, notez que jamais cette paire ne prend 80 pips en intraday, raison pour laquelle si votre ordre passe, il y a 99% que ce soit une intervention de la BoJ

- Si les cours arrivent à proximité des 75.5, je commence à payer en trois temps. Un tiers à 75.5, le second à 75 et le troisième à 74.5. Si les trois passent, j’aurai un prix moyen de revient à 75 et un stop de 100 pips. En effet, je vois mal la BoJ laisser les cours d’une part, inscrire un nouveau plus bas historique et y rester, et d’autre part laisser les prix aller sous les 74 Yen, niveau insoutenable pour l’économie Japonaise.

En d’autres termes, si la BoJ intervient avec 76.5, je ne serai pas dedans. Cette option ne fait tout simplement pas partie de mon plan. Si la BoJ intervient entre 75.5 et 76.5, mes deux achats conditionnels se déclencheront. Si les cours vont encore plus bas, je serai d’une part acheteur et je profiterai d’un renfort avec mes ordres conditionnels.

Ensuite, une dernière question se posera…faut-il couper en gain de 300 pips comme d’habitude ? parce que les cours pourraient retomber comme à chaque fois ? ou bien faudra-t-il tenir la position dans une optique de possible retournement à long terme. A vous de choisir !

Notez que je reviendrai sur cette stratégie lors du morning meeting de 11H, mon émission en direct au quotidien, ainsi que sur la file USDJPY sur le forum DailyFX. Concernant les clients ayant des montants significatifs, n’hésitez pas à me contacter par email afin de définir un risque maximum et des quantités à ne pas dépasser.

Par ,

Pour me contacter, écrivez à

Suivez moi sur Twitter :

Nicolas Chéron, Stratégiste Technique,

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
  • PARIS :
  • GMT :
  • LONDON :
  • NEW-YORK :
  • TOKYO :