Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Bitcoin Dollar (BITCOIN)

BTCUSD - FX0000BTCUSD
38394.00 -2.70 % ACHAT : 38 408.10 / 38 394.00 : VENTE

Bitcoin : La Chine serre la vis sur les cryptomonnaies, le bitcoin chute violemment

mercredi 19 mai 2021 à 15h45
Le bitcoin reflue violemment mardi matin

(BFM Bourse) - Le bitcoin a reflué sous les 40.000 dollars pour la première fois en plus de trois mois après des déclarations de fédérations bancaires chinoises. La première des cryptomonnaies a plongé jusqu'à -30% sur un jour avant de rebondir.

Après Elon Musk, c'est au tour de la Chine d'envoyer valser le cours des cryptomonnaies. Tombé à un creux depuis début février lundi après le virage à 180 degrés du patron de Tesla, qui a pointé du doigt son caractère énergivore et polluant, le bitcoin poursuit son plongeon ce mercredi.

Le bitcoin a ainsi chuté brutalement à un creux juste au-dessus des 30.000 dollars peu avant l'ouverture de Wall Street, ce qui correspondait à un plongeon de près de 30% sur un jour. Il est de nouveau au rebond vers 15h45, à environ 36.500 dollars (-15% par rapport à la veille).

"La réaction d’aujourd’hui sera vraiment cruciale" mettait en garde plus tôt dans la journée Vincent Ganne, analyste senior chez TradingView France. L'expert du secteur observe de fait "une décorrélation complète du marché des cryptos avec celui des actions" depuis 10 jours, pour ce qui constitue "la vraie première correction significative en un an". "Ce n'est pas la fin du "bull run" ni le signe d'un effondrement imminent" nuançait-il toutefois, incitant les investisseurs à prendre du recul - ce qui les amènera à constater que la hausse reste substantielle sur un an (+285% vers 15h45).

Vincent Ganne insistait ce matin avant cette chute sur l'importance du range 38.000 - 40.000, un "niveau à tester" pour le bitcoin. "On va voir si les institutionnels vont y voir une opportunité de "buy the dip" (acheter pour profiter de la baisse, NDLR)". "Cela fait des mois que les flux institutionnels arrivent via les contrats futures sur BTC (bitcoin, NDLR) et ETH (ether, NDLR) mais beaucoup n’ont pas pris le train en marche donc c’est maintenant qu’on va voir, notamment à l'ouverture de Wall Street en début d'après-midi, si ces flux institutionnels vont permettre un rebond ou non" ajoute-t-il. Dans le cas où le bitcoin ne défendrait pas les 38.000 dollars, "il pourrait retomber directement sur la zone 27.500 - 30.000 dollars, voire revenir tester son ancien niveau historique autour de 20.000 dollars" anticipait-il alors.

40% de baisse en un mois

La correction du jour, qui porte à plus de 40% le retracement du bitcoin depuis son sommet historique atteint mi-avril dernier, ce qui constitue le "décalage maximum observé en "bull run" sur le bitcoin" note Vincent Ganne, est imputable à Pékin. Les cryptomonnaies "ne sont pas de vraies devises", ont ainsi estimé mercredi plusieurs fédérations bancaires chinoises de référence, mettant en garde contre la "spéculation".

Longtemps une place forte du bitcoin, la Chine met le hola depuis quelques mois. Après avoir indiqué à certaines régions qu'elles devraient mettre un terme à leurs activités de minage de bitcoins pour répondre aux objectifs environnementaux, Pékin serre donc de nouveau la vis sur les cryptomonnaies, tournant opéré en réalité depuis 2019 quand le gouvernement a rendu illégal les paiements en cryptomonnaies, accusées d'être un instrument au service "d'activités criminelles". Le pays indiquait alors s'inquiéter des risques spéculatifs que faisaient peser les cryptomonnaies sur son système financier ainsi que sur la stabilité sociale.

Le yuan numérique dans les tuyaux

Au moment où l'intérêt pour les monnaies virtuelles à l'étranger se fait croissant, trois fédérations bancaires ont appelé mardi les établissements financiers "à ne pas accepter [...] ou utiliser de cryptomonnaies" comme moyen de paiement. "Récemment, les cours des monnaies virtuelles se sont envolés puis effondrés" à l'étranger, tandis que les activités spéculatives "ont bondi", ont-elles relevé dans un communiqué commun. Cela "porte gravement atteinte à la sécurité des biens des personnes et perturbe l'ordre économique mondial", ont fustigé la Fédération nationale de financement sur internet, la Fédération bancaire de Chine et la Fédération de paiement et de compensation.

Si côté pile, la Chine interdit les transactions en cryptomonnaies, elle accélère côté face le développement de la sienne, le yuan numérique, qui sera émise et encadrée par la banque centrale. Elle pourrait faire ses débuts en 2022 lors des Jeux olympiques d'hiver de Pékin et ambitionne, à terme, de remplacer les pièces et les billets, ainsi que de rivaliser un jour avec le dollar à l'international. "La Chine n'a rien contre les cryptomonnaies tant qu'elle en a le contrôle", résume Vincent Ganne.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+319.00 % vs +35.42 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...