Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Bitcoin Dollar (BITCOIN)

BTCUSD - FX0000BTCUSD
38795.77 +0.24 % ACHAT : 38 823.30 / 38 805.10 : VENTE

Bitcoin : Elon Musk continue de faire valser le cours des cryptomonnaies

lundi 17 mai 2021 à 12h34
Musk continue de faire valser le cours des cryptomonnaies

(BFM Bourse) - Le cours du bitcoin a plongé sous les 45.000 dollars pour la première fois depuis février dernier ce week-end après qu'Elon Musk, pourtant partisan des cryptomonnaies, a fait volte-face en affirmant que Tesla n'acceptait plus les bitcoins comme moyen de paiement, avant de sous-entendre que son groupe avait vendu tous ceux précédemment acquis.

D'oracle à girouette, Elon Musk fait et défait les cours de plusieurs cryptomonnaies, dogecoin et bitcoin en tête. Après avoir contribué à porter le cours de ce dernier à de nouveaux sommets historiques en ce début d'année, à près de 65.000 dollars, notamment à la suite de l'annonce, en février, de l'acquisition par Tesla de 1,5 milliard de dollars de bitcoins, puis de l'acceptation, toujours par Tesla, des bitcoins comme moyen de paiement le 24 mars dernier, le turbulent milliardaire fait machine arrière toute.

Dans un bref communiqué publié sur Twitter -son medium favori- mercredi dernier, le patron de Tesla et SpaceX (qui a annoncé lundi dernier son intention de mener une mission spatiale vers la Lune en 2022... payée en dogecoin), a expliqué son revirement. "Tesla a suspendu les achats de voitures avec des bitcoins. Nous sommes inquiets du recours de plus en plus important aux combustibles riches en carbone pour miner des bitcoins, surtout le charbon, qui a les pires émissions (de gaz à effet de serre) de tous les combustibles. La cryptomonnaie est une bonne idée à plein de niveaux et nous pensons qu’elle a un avenir prometteur, mais cela ne doit pas compromettre l’environnement" a-t-il ajouté.

Virage à 180 degrés

Ce virage à 180 degrés intervient alors que de nombreux experts pointaient l'incohérence des annonces précédentes, la première raison d'être de Tesla -pionnier du véhicule électrique- étant environnementale, ce qui semblait en contradiction avec le caractère énergivore de la plus importante des cryptomonnaies.

Dans un nouveau tweet publié ce dimanche, Elon Musk a par ailleurs laissé sous-entendre que Tesla avait cédé l'intégralité des bitcoins en sa possession, faisant immédiatement chuter le cours jusqu'à un plancher de 42.000 dollars ce lundi matin, au plus bas depuis le 8 février dernier.

Avant qu'un nouveau tweet de "l'oracle des cryptos" ne ramène le cours du bitcoin à plus de 45.000 dollars dans la matinée, Elon Musk ayant finalement précisé "pour clarifier toute spéculation" (sic), que Tesla n'avait vendu aucun bitcoin.

Frénésie sur le dogecoin

Si vous avez du mal à suivre, rassurez-vous, le marché -extrêmement volatil- des cryptomonnaies aussi. Au fil des tweets du 3e homme le plus riche du monde selon Forbes (2e selon Bloomberg), le cours du bitcoin peut ainsi, au choix, prendre ou lâcher plus de 10%. Les variations sont encore plus impressionnantes lorsqu'Elon Musk évoque le dogecoin, cryptomonnaie à l’effigie du chien de race Shiba Inu créée comme une plaisanterie sur laquelle le patron de Tesla a alimenté une véritable frénésie depuis le début de l'année (x10.000 depuis le 1er janvier). Après son intervention dans l'émission satirique Saturday Night Live le 8 mai dernier, le cours du dogecoin a ainsi flanché de 30% en quelques heures, après qu'Elon Musk l'a qualifié d'arnaque dans un sketch parodique avec les co-animateurs Michael Che et Colin Jost, au cours duquel il s'est également surnommé le "Dogefather" avant de hurler "To the moon". Une phrase d'accroche populaire parmi les amateurs de dogecoin qui visent l’objectif de 1 dollar - contre 50 cents actuellement, et 0,004 dollar le 1er janvier dernier.

Dans un marché où l'écosystème se développe à vitesse grand V avec l'arrivée d'investisseurs institutionnels et alors que de nombreux acteurs travaillent à une meilleure intégration des cryptomonnaies, le fait que de simples tweets ont une telle influence fait quelque peu mauvais genre. Cela n'inspire en tout cas pas confiance aux investisseurs, comme en témoigne le "Crypto Fear & Greed Index", indicateur de la peur ou de l'euphorie qui règne au sein du marché, a plongé en "Extreme fear" (soit "peur extrême") pour la première fois depuis avril 2020 au cours du week-end.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +33.83 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...