Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Bitcoin Dollar (BITCOIN)

BTCUSD - FX0000BTCUSD
40623.30 -0.19 % ACHAT : 40 629.10 / 40 613.40 : VENTE

Bitcoin : Le bitcoin, une monnaie décentralisée... mais dont le stock est extrêmement concentré

mercredi 22 décembre 2021 à 16h20
Le bitcoin, une monnaie décentralisée... mais dont le stock est extrêmement concentré

(BFM Bourse) - Malgré son adoption croissante par la population mondiale, le bitcoin demeure un actif dont la détention est très concentrée. Une étude du National Bureau of Economic Research révèle que 0,01% des détenteurs de bitcoins contrôlaient à eux seuls plus du quart des 19 millions de bitcoins aujourd'hui en circulation.

Le bitcoin se rêve en "monnaie virtuelle" indépendante et au fonctionnement complètement décentralisé, comprendre "indépendant de tout Etat ou autorité monétaire", mais treize ans après sa création, la concentration des bitcoins dans les mains de quelques-uns pose question. Celle-ci se révèle en fait largement supérieure à la concentration de la richesse des ménages états-uniens, en dollars - qui atteint pourtant au sortir de la crise sanitaire son niveau le plus extrême depuis des décennies.

L'étude (disponible ici), menée par les professeurs de finance Antoinette Schoar, de la Sloan School of Management du MIT, et Igor Makarov, de la London School of Economics, montre que les 10.000 plus gros portefeuilles détenaient 5 millions de bitcoins à fin décembre 2020, soit l'équivalent d'environ 245 milliards de dollars au cours actuel (48.900 dollars à 16h ce mardi). Or, selon Blockchain 2021, 66 millions de personnes possédaient alors des bitcoins à travers le monde. Cela signifie donc qu'environ 0,015% des détenteurs de la cryptomonnaie contrôlaient 26,9% des 18,6 millions de bitcoins alors en circulation (la barre des 19 millions de bitcoins "minés" a depuis été franchie).

Une concentration incomparablement plus importante que celle du patrimoine global

En comparaison, les 1% des ménages états-uniens les plus riches détenaient environ un tiers (32%) de l'ensemble des richesses à fin septembre 2021, selon des données de la Fed - une part qui grimpe toutefois à près de 70% si on prend en compte les 10% des ménages les plus aisés.

L'étude a, et c'est une première, cartographié et analysé chaque transaction effectuée au cours des plus de treize ans d'histoire du bitcoin. Ce qui leur a permis d'identifier 2258 "wallets" (des portefeuilles électroniques, physique ou numérique, permettant de stocker, d'envoyer et de recevoir des cryptomonnaies) disposant d'un solde d'au moins 1000 bitcoins au 31 décembre 2020, contrôlant au total 7,9 millions de bitcoins, soit près de la moitié des bitcoins en circulation au moment de l'étude. Restait ensuite aux deux chercheurs à faire la distinction entre les adresses appartenant à des investisseurs individuels et celles appartenant à des intermédiaires.

Car lorsqu'un investisseur dépose ses bitcoins sur une plateforme (type Binance), celle-ci les "mélange" avec les bitcoins de ses autres utilisateurs pour les stocker dans ce que l'on appelle des "cold wallets" - soit des adresses bitcoins enregistrées sur des appareils qui ne sont pas connectés à Internet pour des raisons de sécurité. Ces intermédiaires ne possèdent généralement que quelques adresses bitcoin mais celles-ci sont dotées de soldes très importants. Le "cold wallet" de Binance, l'un des plus grands au monde, détenait ainsi plus de 300.000 bitcoins à fin juin 2021, relèvent les deux chercheurs. En analysant les flux de transactions liés à ces adresses, ils sont ensuite parvenus à déterminer -dans une large majorité des cas- si les "wallets" en question appartiennent à des investisseurs individuels ou à des intermédiaires.

10.000 comptes trustent 27% du stock

Sur les 2258 adresses détenant plus de 1000 bitcoins chacune, 1154 sont des "cold wallets" liés à des intermédiaires et 1013 appartiennent à des particuliers. Les 47 autres ont été classées comme "ambiguës", Igor Makarov et Antoinette Schoar n'étant pas parvenus à identifier avec certitude leur propriétaire. En répétant ce processus avec les "wallets" de taille légèrement inférieure, ils en sont venus à la conclusion que les investisseurs individuels contrôlaient collectivement 8,5 millions de de bitcoins fin décembre dernier. Et ces avoirs individuels sont encore très concentrés : les 1000 plus gros investisseurs contrôlent environ 3 millions de BTC, un chiffre qui grimpe à 5 millions de BTC lorsque l'on prend en compte les 10.000 plus gros "wallets" individuels.

Autrement dit, les 1000 "wallets" de particuliers les mieux dotés (soit 0,0015% de l'ensemble des "wallets") détenaient alors plus de 16% de l'ensemble des bitcoins en circulation, un chiffre qui monte à près de 27% avec les 10.000 plus gros "wallets" (soit 0,015% du total). Les autres investisseurs individuels possédant du bitcoin, représentant donc 99,985% du nombre global de portefeuilles numériques, contrôlaient collectivement 3 millions de bitcoins.

L'étude montre par ailleurs que les soldes détenus chez les intermédiaires n'ont cessé d'augmenter depuis 2014, date à laquelle la société Kaiko a commencé à compiler des données À fin 2020, celui-ci atteignait ainsi 5,5 millions de bitcoins, soit environ 30% de l'ensemble des bitcoins en circulation.

Une cinquantaine de mineurs exploitent la moitié des capacités mondiales

Les données montrent également que la concentration des mineurs est encore plus importante que la concentration des détenteurs de bitcoin, puisque les 10% des mineurs les plus importants contrôlaient 90% de la capacité d'extraction, et que 0,1% d'entre eux (soit environ 50 mineurs) maîtrisent à eux seuls la moitié des capacités totales de minage !

Selon les auteurs de l'étude, les conséquences de cette centralisation sont principalement de deux ordres. Celle-ci "rend le bitcoin vulnérable au risque systémique et implique également que la majorité des gains résultant d'une adoption plus poussée sont susceptibles de profiter de manière disproportionnée à un petit groupe de participants" écrivent-ils. "Malgré ses 14 ans d'existence et le battage médiatique qu'il a suscité, il s'agit toujours d'un écosystème très concentré", constate encore Antoinette Schoar.

Quentin Soubranne - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.40 % vs +27.43 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...