Forex > Actualités > Statistiques économiques > France : Les indicateurs décevants s'enchaînent après un nouveau record du chômage

France : Les indicateurs décevants s'enchaînent après un nouveau record du chômage

France : Les indicateurs décevants s’enchainent après un nouveau record du chômageFrance : Les indicateurs décevants s’enchainent après un nouveau record du chômage

(Forex.tradingsat.com) - Après l’annonce jeudi soir par le ministère du Travail du 24ème mois consécutif de hausse du chômage en France, les statistiques décevantes s’enchaînent ce matin.

En effet, le nombre de chômeurs français a inscrit un nouveau record en avril avec une hausse de 39 800 (+1.2% par rapport au mois de mars et +12.5% sur un an) pour atteindre un total de 3 264 400 demandeurs d’emploi. Le chômage français connaît une hausse ininterrompue depuis deux ans.

Le ministère du Travail a indiqué que "cette tendance négative se prolongera encore dans les prochains mois avant que nous ne parvenions, par la mobilisation de tous les acteurs et de tous les instruments, à inverser la courbe du chômage à la fin de l'année".

Lors d’une conférence de presse commune avec Angela Merkel, la chancelière allemande, François Hollande réaffirmé jeudi soir son objectif d’inverser la courbe du chômage avant fin 2013. "Je maintiens malgré ces chiffres, malgré ce qu'ils représentent sur le plan individuel, familial pour beaucoup de Français, je maintiens l'objectif de l'inversion de la courbe du chômage avant la fin de l'année", a déclaré le Président Français.

Pourtant, selon Mathieu Plane, de l'Observatoire fran­çais des conjonctures économiques (OFCE), cité hier par Le Figaro, "c'est mission impossible".

De même, l'économiste Marc Touati qui dirige le cabinet Acdefi, juge qu' "avec l'aggravation de la récession, l'augmentation de la pression fiscale, le maintien d'un euro trop fort, les destructions d'emploi vont se poursuivre et la situation sociale va empirer".

La consommation des ménages français a reculé de 0.3% en avril

Selon les dernières données publiées vendredi par l’Insee, la consommation des ménages français en biens a reculé de 0.3% en avril contre une hausse confirmée de 1.3% le mois précédent.

Les économistes s’attendaient en moyenne à une baisse de 0.5% des dépenses de consommation des ménages français.

Dans son communiqué, l’institut nous montre que les achats en équipement pour le logement ont poursuivi leur progression avec une hausse de +0.7% (+1.7% en mars). La consommation de textile de cuir s’est reprise (+1.5%) après avoir reculé de -4.7% et de -3.1% durant les deux précédents mois.

Concernant l’alimentaire, la consommation a reculé de 3.3% contre +2.7% le mois dernier.

Enfin, les dépenses de consommations en énergie viennent d’enregistrer une quatrième hausse consécutive (+2.8%). La principale raison étant le dynamisme des dépenses en fioul et en gaz (dues à une météo peu clémente).

Les prix à la production ont diminué de 0.9% en avril

Toujours selon les derniers chiffres de l’Insee, les prix à la production de l'industrie sur le marché français ont reculé de 0,9% en avril après une stabilisation au mois de mars.

Les économistes prévoyaient en moyenne un recul de seulement 0.2% sur la période.

Par rapport au mois d’avril 2012, ces prix sont tout de même en hausse de 0.6%.

Dans son communiqué, l’Insee nous explique cette baisse par une nouvelle chute des prix des produits issus du raffinage -5.2% (-3.8% en mars) ainsi que par une baisse des prix de l'électricité et du gaz.

Concernant les produits industriels destinés aux marchés extérieurs, leurs prix ont diminué de 0.4% en avril (ils sont stables sur un an) et ceux de l’importation de 1.1% (baisse de 2.6% sur un an).



Retrouvez l’ensemble des statistiques économiques de la semaine en consultant notre calendrier économique.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
Indice des prix à la consomma… 1503059400
  • PARIS :
  • GMT :
  • LONDON :
  • NEW-YORK :
  • TOKYO :