Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Le Brésil et l'Argentine envisagent de faire monnaie commune

samedi 8 juin 2019 à 12h00
Jair Bolsonaro et Mauricio Macri, à Buenos Aires, vendredi 7 juin

(BFM Bourse) - Le président brésilien Jair Bolsonaro a déclaré vendredi que le Brésil et l'Argentine avaient lancé une réflexion sur l'opportunité d'une devise commune. Celle-ci pourrait s'appeler tout simplement le "peso real". L'Uruguay et le Paraguay pourraient à terme être invités à l'adopter également.

Le Brésil et l'Argentine ont réfléchissent au lancement d'une monnaie commune, qui pourrait s'appeler le "peso real", a annoncé vendredi le président brésilien Jair Bolsonaro, en visite à Buenos Aires. "Nous avons fait un premier pas en direction d'une monnaie unique", a assuré le chef d'Etat brésilien, en apportant son soutien à son homologue argentin Mauricio Macri, lequel brigue un second mandat lors de la présidentielle d'octobre.

"Nous [en] discutons depuis quelques temps avec mon homologue brésilien Paulo Guedes, pour l'instant c'est une idée que nous partageons", a indiqué pour sa part le ministre argentin de l'Economie, Nicolas Dujovne. "Nous [l'Argentine et le Brésil] devons parvenir à plus d'intégration et ouvrir nos économies, entre nous, et au monde. Nous sommes exposés aux mêmes chocs (monétaires et économiques) externes, nous dépendons beaucoup de nos exportations de matières premières, et nos monnaies fluctuent en fonction de la conjoncture internationale", a ajouté le ministre.

"Une plus grande stabilité (monétaire) conduirait à plus d'échanges, à plus de croissance et à une baisse de l'inflation", a poursuivi Nicolas Dujovne, en référence à la flambée des prix en Argentine qui a atteint 55% sur les 12 derniers mois, tandis que le peso a subi une dévaluation de l'ordre de 60% depuis début 2018.

"Avec l'Argentine, nous nous aimons ! Nous ne voulons ni socialisme, ni communisme dans la région", a lancé le président brésilien. Ce dernier n'a pas exclu que l'Uruguay et le Paraguay, deux autres membres du Marché commun du sud (Mercosur, ou Mercosul en portugais) se joignent à l'initiative des deux principales puissances économiques sud-américaines. Bolsonaro et Macri ont annoncé leur volonté de "renforcer et moderniser le Mercosur", selon les propos du président brésilien, et assuré, au passage, qu'un accord de libre-échange entre le bloc sud-américain et l'Union européenne était sur le point d'être conclu.

(avec AFP)

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+296.30 % vs +22.09 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...