Forex > Actualités > Statistiques économiques > Zone Euro : Mario Draghi reste ferme sur l'euro

Zone Euro : Mario Draghi reste ferme sur l'euro

Zone Euro : Mario Draghi s'exprime à nouveau sur l'euro devant le Parlement EuropéenZone Euro : Mario Draghi s'exprime à nouveau sur l'euro devant le Parlement Européen

(Forex.tradingsat.com) - Le Président de la Banque Centrale Européenne Mario Draghi a tenu son audition trimestrielle devant la Commission des affaires économiques et monétaires du Parlement Européen. Il a tenu un discours quasiment identique à celui de sa précédente conférence de presse mensuelle.

Situation économique de la Zone Euro
Mario Draghi voit des signes de stabilisation de l’économie réelle depuis le début de l’année mais à un niveau toujours relativement faible. Selon lui, la reprise économique globale de la Zone Euro devrait intervenir plus tard dans l’année et a ajouté "des efforts supplémentaires considérables sont nécessaires pour assurer que l'Europe continue d'émerger de la crise. "

La BCE vise une cible d’inflation proche, mais inférieure, des 2% et Mario Draghi juge qu’elle "devrait baisser sous les 2% à court terme" tout en indiquant que la politique monétaire restait accommodante.

Le taux de change de l'euro
L’appréciation de la devise européenne - qui a touché le 1er février dernier un plus haut de quinze mois face au dollar à 1.3710 USD - a pesé sur la croissance de la Zone en alimentant des spéculations sur le fait que la BCE serait obligée de prendre des mesures de soutien. Mais il n’en est rien.

Le Président de la BCE s’est à nouveau exprimé sur le cours de l'euro sur le marché du Forex. Il a rappelé une nouvelle fois que le taux de change de l’euro ne faisait pas partie des objectifs de politique monétaire de la BCE. Il juge tout de même que le cours de l’euro est important pour la croissance de la Zone Euro : "Le taux de change ne fait pas partie des objectifs de politique monétaire mais est important pour la croissance et la stabilité des prix."

M. Draghi a également indiqué qu’il trouvait "très exagéré de parler de « guerre des devises »." Samedi, les pays du G20 ont promis de ne pas favoriser la dépréciation de leurs monnaies dans le but, par exemple de doper leurs exportations "Nous nous abstiendrons de procéder à des dévaluations compétitives".

Réaction des cambistes...
Les cambistes ont sanctionné l’euro comme lors de sa précédente conférence de presse du 7 février dernier, mais de manière moins marquée. Après ces déclarations, l’euro a en effet cédé du terrain face au dollar avec un plus bas à 1.3330 USD vers 15h30 (heure de Paris).



Retrouvez l’ensemble des statistiques économiques de la semaine en consultant notre calendrier économique.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
  • PARIS :
  • GMT :
  • LONDON :
  • NEW-YORK :
  • TOKYO :