Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

La livre turque s'écroule à un plus bas historique face au dollar

mercredi 2 juin 2021 à 14h00
La livre turque s'écroule encore

(BFM Bourse) - Après être pour la première fois passée sous le seuil de 8 livres pour 1 dollar pour la première fois de son histoire fin 2020, la devise turque continue de se déprécier. Sur fond d'inquiétudes vis-à-vis de la politique monétaire et des déséquilibres économiques du pays, le seuil de 9 livres pour 1 dollar se rapproche.

Déjà en repli de près de 15% face au billet vert depuis le début de l'année, après avoir lâché près de 30% face à ce même dollar en 2020, la livre turque a connu un nouveau brusque accès de faiblesse mercredi dans la matinée, atteignant un plancher à 8,0008 livres pour un dollar en cours de séance. La devise turque s'est depuis légèrement redressé, s'échangeant à 8,59 dollars peu avant 14h, reprenant même près de 1% par rapport à la veille.

"J'ai parlé au gouverneur de la banque centrale aujourd'hui, il est impératif d'abaisser les taux directeurs", a affirmé le président Recep Tayyip Erdogan dans une interview mercredi soir à la télévision étatique TRT, alors que les cambistes s'inquiètent de la politique monétaire du pays depuis plusieurs mois.

Pour rappel, le précédent gouverneur de la banque centrale turque, Naci Ağbal, qui menait une politique de hausse des taux directeurs pour contrer l'inflation galopante, avait été brutalement limogé en mars dernier par le président Erdogan. Ce troisième remaniement en moins de deux ans à la tête de la banque centrale du pays avait d'ailleurs provoqué une vive rechute de la devise nationale, ainsi qu'un recul prononcé des actions turques.

La nomination de son successeur, Şahap Kavcıoğlu -quatrième dirigeant de la banque centrale en deux ans- avait inquiété les investisseurs. Mais après avoir vertement critiqué le choix de son prédécesseur de relever les taux, le nouveau grand argentier s'est pour l'instant gardé de revenir en arrière en abaissant les taux d'intérêts.

"Nous nous attendions à ce que Recep Tayyip Erdogan perde patience tôt ou tard et à ce que les taux baissent cet été", commente Esther Reichelt, analyste chez Commerzbank, mais "nous nous étonnons de voir le président mettre la pression de façon aussi transparente sur la banque centrale".

(avec AFP)

©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.30 % vs +34.17 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...