Forex > Actualités > Brokers Forex > Broker : Chine, Fed… les thèmes fondamentaux d’inquiétude pour les investisseurs en 2016

Broker : Chine, Fed… les thèmes fondamentaux d’inquiétude pour les investisseurs en 2016

tradingsat

(DailyFX.fr) – Les marchés boursiers font face à une conjonction de risques fondamentaux en 2016, voici un panorama des thèmes majeurs qui peuvent stresser les places boursières.

BOURSE_:_Chine,_Fed…_les_thèmes_fondamentaux_d'inquiétude_pour_les_investisseurs_en_2016

Les cinq thèmes fondamentaux pour le CAC 40 au premier trimestre 2016

1) Le cycle des taux d’intérêt de la Réserve Fédérale des Etats-Unis (FED)

Le thème fondamental des perspectives monétaires de la Réserve Fédérale des Etats-Unis (FED) a largement occupé le devant de la scène en 2015, pour finalement aboutir le mercredi 16 décembre dernier au premier relèvement du taux d’intérêt directeur de la FED depuis l’année 2006. Le passé nous enseigne qu’un premier relèvement des taux de la FED donne le point de départ d’un cycle haussier, soit d’une hausse linéaire des taux, c’est-à-dire au moins quatre hausses en l’espace d’une année.

Janet Yellen a déclaré lors de sa dernière conférence de presse annuelle que le comité de politique monétaire de la FED (FOMC) restait datas dependent, soit attentif et pragmatique selon l’évolution des indicateurs de conjoncture économiques aux Etats-Unis. Le rythme 2016 du cycle des taux aux Etats-Unis demeure donc LE thème d’inquiétude fondamentale des investisseurs, en parallèle du ralentissement économique en Chine. La tendance générale des marchés actions US (risque de baisse des actions si la Fed relève agressivement ses taux en 2016) et du taux de change euro-dollar en dépendront directement.

2) L’amplitude du ralentissement macro-économique en Chine

L’économie chinoise et son ralentissement économique ont été le thème fondamental qui ont fait corriger les marchés actions européens à la fin de l’été 2015, effaçant une grande partie des gains permis par l’engagement du programme de Quantitative Easing (QE) de la Banque Centrale Européenne (BCE) en mars 2015. La seconde économie mondiale voit le rythme de sa croissance économique ralentir et aucun indicateur avancé n’indique pour le moment qu’un « plancher » au ralentissement économique ait été trouvé. Avec le cycle des taux d’intérêt aux Etats-Unis, le ralentissement économique en Chine est LE thème principal pour l’année 2016, avec une transmission à l’économie mondiale par le niveau des importations de la Chine, source de croissance pour de nombreux pays exportateurs de matières premières et de produits manufacturés à travers le monde. En 2016, le marché boursier va s’appuyer sur les actions de la Banque Populaire de Chine et du gouvernement chinois pour avancer. En parallèle, la Chine continue de développer l’internationalisation de sa monnaie mais peine à limiter la baisse du Yuan, un phénomène source de sortie de capitaux du pays.

3) Le prix des matières premières industrielles, de l’énergie et des matériaux de base

En 2015, le prix de l’énergie a fortement chuté sur le marché des matières premières, notamment le prix du pétrole qui s’est encore enfoncé de 30%, après une année 2014 déjà fortement baissière. Les fondamentaux physiques du marché du pétrole sont baissiers, l’offre est de plus en plus abondante (Iran, Pierre de Schiste, réchauffement climatique) et la demande souffre du ralentissement économique en Chine et du décrochage macroéconomique de certaines grandes économies émergentes (l’exemple du Brésil est le plus pertinent). La baisse du prix de l’énergie met sous pression de nombreux pays producteurs ainsi que toutes les entreprises du secteur pétrolier et parapétrolier. Les titres boursiers de ces compagnies ont largement participé à diminuer la performance des grands indices boursiers en 2015, avec le poids boursier des grandes compagnies pétrolières.

4) La pente haussière pour la reprise économique au sein de la Zone Euro et au Japon

L’année 2015 a confirmé que l’économie du Japon et surtout, l’économie de la Zone Euro, avaient retrouvé une pente doucement haussière. Pour la Zone Euro, l’accélération de la reprise économique s’est confirmée pour l’Italie et l’Espagne et le marché du travail en Allemagne est en très bonne santé. La politique monétaire de la Banque Centrale Européenne représente un socle évident pour cette reprise économique de la Zone Euro, avec des taux d’intérêt toujours très bas et l’engagement d’un programme de Quantitative Easing (QE) par la BCE. L’année 2016 doit donc être l’année de la confirmation pour le Japon et la Zone Euro, la confirmation que le processus de déflation soit un lointain souvenir. C’est ce que semblent envisager la Banque Centrale du Japon et la Banque Centrale Européenne. Dans un tel cas de figure, les actions de la Zone Euro pourraient encore avoir en 2016 un meilleur comportement relatif que les actions de WallStreet.

5) Le marché de la dette obligataire dans son ensemble

Le marché de la dette obligataire est toujours un enjeu majeur alors que de nombreux programme de Quantitative Easing (QE) sont encore en cours dans le monde de la part des principales Banques Centrales. Les montants investis sur les titres de dette obligataire (public + entreprises) sont colossaux, mais la liquidité générale des transactions a montré en 2015 ses limites, faisant parfois craindre un risque de krack obligataire. Le risque d’un krack obligataire est un thème fondamental sous-jacent depuis quelques années, et va le rester en 2016. Ce risque concerne les flux financiers et le système de la gestion d’actifs financiers dans son ensemble, un risque renforcé par le niveau atteint par la dette de marge en bourse (l’effet de levier).

5’)Le risque géopolitique (LE facteur exogène)

Je n’ai pas listé ce thème comme un sixième thème fondamental car il s’agit d’un facteur exogène aux marchés boursiers. Mais le risque géopolitique demeure et impacte les marchés financiers en agissant sur le prix des matières premières (l’énergie surtout) et le prix des titres boursiers d’entreprises fortement exposées en chiffre d’affaires à une zone concernée par les tensions géopolitiques. L’année 2015 a vu le risque terroriste au Moyen-Orient, la crise avec la Russie et des tensions très fortes en Afrique centrale. L’ensemble de ces risques demeurent pour l’année 2016, la récente rupture des relations diplomatique entre l’Iran et l’Arabie Saoudite le démontre d’entrée ce lundi 4 janvier.

Par Vincent Ganne, directeur de DailyFX France, département recherche de FXCM

Suivez-moi sur Twitter : @VincentGanne

Suivez mes points de marché quotidiens en live

BOURSE_:_Chine,_Fed…_les_thèmes_fondamentaux_d'inquiétude_pour_les_investisseurs_en_2016

original source

Vincent Ganne, Directeur de DailyFX France

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
Ventes au détail 1505896200
  • PARIS :
  • GMT :
  • LONDON :
  • NEW-YORK :
  • TOKYO :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...